Ajouter

100 M$ pour développer l’intelligence artificielle dans le Grand Montréal

Le gouvernement du Québec annonce la création d’un comité d’orientation, qui élaborera un plan stratégique menant à la création de la grappe québécoise en intelligence artificielle.

Une somme de 100 M$ d’ici les cinq prochaines années sera consacrée pour sa création et son développement.

« La grappe en intelligence artificielle permettra de consolider le leadership mondial du Québec en apprentissage profond et favorisera les collaborations entre universités, centres de recherche et d’innovation, incubateurs, accélérateurs, startups, petites et grandes entreprises et fournisseurs de capitaux, et ce, à la fois sur les scènes nationale et internationale », a déclaré M. Pierre Boivin, président et chef de la direction de Claridge, coprésident du comité d’orientation pour la création de la grappe en intelligence artificielle.

 La grappe en intelligence artificielle permettra de consolider le leadership mondial du Québec en apprentissage profond et favorisera les collaborations entre universités.

Image crédit© McGill

Signe d’un momentum bien présent dans la métropole québécoise, Montréal International, l’agence de promotion économique du Grand Montréal, a dévoilé des résultats 2016 sans précédent, avec plus de 1,347 G$ d’investissements directs étrangers.

« L’année dernière, environ 75 % des entreprises étrangères accompagnées par Montréal International faisaient partie des secteurs de haute technologie, et 20 % œuvraient dans le domaine de l’intelligence artificielle », a déclaré M. Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International. « Il est fondamental de positionner ce créneau d’excellence, de le développer et de le faire rayonner à l’international », a-t-il ajouté.

Pour accéder au profil complet de l’intelligence artificielle dans le Grand Montréal :

Le Grand Montréal : plaque tournante de l’intelligence artificielle

Faits saillants :

  • La grappe de l’intelligence artificielle mettra à profit l’expertise développée par l’Institut de valorisation des données (@IVADO), qui s’est vu accorder 14,9 M$ par le gouvernement du Québec.
  • L’Université de Montréal et l’Université McGill comptent 250 chercheurs et étudiants au doctorat dans les domaines reliés à l’apprentissage profond, la plus grande concentration universitaire au monde.
  • Le 21 novembre dernier, Google a annoncé un investissement de 4,5 M$ dans la recherche sur l’intelligence artificielle à Montréal. Cette subvention sur trois ans servira à financer les travaux de huit chercheurs, dont ceux de Yoshua Bengio, reconnu comme un des plus grands experts mondiaux dans ce domaine.
  • Google a aussi annoncé la mise sur pied d’un centre de recherche montréalais sur l’apprentissage profond (intelligence artificielle), qui sera dirigé par Hugo Larochelle et qui travaillera en collaboration avec différentes universités montréalaises.
  • Le 18 janvier dernier, en marge du Forum économique mondial à Davos, la multinationale Microsoft a annoncé qu’à la suite de son acquisition de la startup Maluuba, basée à Montréal, elle vise d’ici deux ans à doubler la taille de cette entreprise qui œuvre dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA) et de la compréhension du langage par les machines.
  • Microsoft a également annoncé qu’elle versera, sur une période de cinq ans, des subventions pour la recherche en IA de 6 M$ à l’Université de Montréal et de 1 M$ à l’Université McGill.

Laisser un commentaire