Berger-Levrault implante son siège social nord-américain dans le Grand Montréal

Montréal (Québec), le 15 septembre 2014 – Berger-Levrault International, chef de file français dans l’édition de logiciels destinés aux organismes des secteurs de la santé, de l’éducation et des services publics, a annoncé l’implantation de son siège social nord-américain dans le Grand Montréal ainsi que l’acquisition des firmes COBA, à Laval, et Exagon, à Québec. Berger-Levrault International Ltée, qui compte déjà près de 70 employés, prévoit embaucher des ressources supplémentaires au cours des prochaines années.

« L’établissement d’une filiale dans le Grand Montréal constitue la toute première implantation du groupe Berger-Levrault à l’étranger et représente le tremplin idéal pour séduire les marchés nord-américain et international », a déclaré M. Pierre-Marie Lehucher, directeur général de Berger-Levrault. « L’expertise de COBA, combinée au savoir-faire d’Exagon, toutes deux spécialisées et reconnues dans l’édition de logiciels de gestion destinés aux organismes du secteur public, permettront à Berger-Levrault de jumeler des offres de logiciels complémentaires et de répondre à une plus large demande », a-t-il ajouté. « De plus, les solutions développées au Québec pourront également soutenir les clients de Berger-Levrault en France et plus largement à l’international. »

Pour concrétiser son expansion en Amérique du Nord, la nouvelle filiale française a notamment bénéficié de l’accompagnement de Laval Technopole et de Montréal International (MI).

« Berger-Levrault, qui développe des produits spécialisés et destinés à des secteurs bien précis, vient consolider une offre québécoise très diversifiée et compétitive dans le domaine des logiciels », a déclaré Mme Dominique Anglade, présidente-directrice générale de MI. « L’apport de l’industrie du logiciel à l’ensemble de l’économie québécoise est significatif. Les logiciels sont présents dans toutes les sphères de la société et contribuent à accroître la productivité et la compétitivité de tous les secteurs industriels. Ils deviennent indispensables au fonctionnement efficace des organismes et des entreprises », a-t-elle déclaré.

Mentionnons que l’industrie québécoise de l’édition de logiciels compte plus de 200 établissements, lesquels emploient plus de 7 200 personnes, et génère des revenus annuels de 1,4 G$. Cette industrie est également très innovante, avec environ 100 M$ investis chaque année en recherche et développement.

À propos de Berger-Levrault (www.berger-levrault.com)

Avec près de 60 000 clients et plus de 1 200 employés, Berger-Levrault est le premier éditeur multicanal d’information et de solutions de gestion en Europe. Alliant conseils, produits, services et formation, son offre donne les moyens nécessaires aux intervenants du secteur public, de la santé, de l’éducation et de la société civile de se consacrer à leur cœur de métier. La société compte aujourd’hui 1 200 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 120 millions d’euros.

À propos de COBA, Logiciels de gestion (www.coba.ca)

Fondée en 1979, COBA est un éditeur de logiciels de gestion intégrés (ERP) couvrant les fonctions d’administration des établissements d’enseignement et des municipalités du Québec.

À propos d’Exagon (www.exagon.ca)

Fondée en 2002 et basée à Québec, Exagon se spécialise dans le développement et l’implantation de solutions de gestion de données de ressources financières, de rémunération, de ressources humaines et d’investissement connues sous la marque SOFE.

À propos de Montréal International (www.montrealinternational.com)

Créé en 1996, Montréal International (MI) est issu d’un partenariat privé-public. Sa mission est d’agir comme moteur économique du Grand Montréal pour attirer de la richesse en provenance de l’étranger, tout en accélérant la réussite de ses partenaires et de ses clients. MI a comme mandats d’attirer dans la région métropolitaine des investissements étrangers, des organisations internationales et des talents stratégiques, ainsi que de promouvoir l’environnement concurrentiel du Grand Montréal. L’organisme à but non lucratif est financé par le secteur privé, les gouvernements du Canada et du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et la Ville de Montréal.

À propos de LAVAL TECHNOPOLE (www.lavaltechnopole.com)

LAVAL TECHNOPOLE, mandatée par la Ville de Laval, assure la promotion et le développement économique de Laval par la recherche de nouveaux investissements, l’accueil d’entreprises et le soutien de celles installées sur son territoire.

Laisser un commentaire