Un budget qui marque le retour de l’attractivité du Grand Montréal

Montréal, le 26 mars 2015 Montréal International, l’agence de promotion économique du Grand Montréal, accueille très favorablement le budget du Québec 2015-2016, lequel renforce l’attractivité de sa métropole, tout en retrouvant l’équilibre budgétaire.

Des crédits d’impôt ciblés

Les taux des crédits d’impôt pour les secteurs du jeu vidéo et des affaires électroniques sont rétablis à ceux qui prévalaient avant le budget de juin 2014. Quant aux taux des crédits d’impôt pour les secteurs des effets visuels et de la R-D, ils sont maintenus tels quels. « Ces mesures permettent au Grand Montréal d’accroître ou de maintenir sa compétitivité par rapport aux autres métropoles nord-américaines. De plus, les gages de stabilité et de prévisibilité en matière d’aides fiscales aux entreprises créent un environnement d’affaires qui favorisera l’investissement et la création d’emplois dans le Grand Montréal », a déclaré Mme Dominique Anglade, présidente-directrice générale de Montréal International.

« Les filiales de sociétés étrangères évoluent dans un environnement international très concurrentiel et ce budget permet de rétablir l’attractivité de la métropole en plus de soutenir efficacement les secteurs les plus productifs et les plus innovants de la métropole », a ajouté Mme Anglade. « Ces filiales, qui ne représentent que 1 % des établissements, génèrent 9 % des emplois et 20 % du PIB du Grand Montréal. Dans les seules industries du jeu vidéo et des effets visuels, plus de 85 % des 11 000 emplois sont attribuables à des filiales étrangères. » 

Stratégie pour l’industrie aérospatiale

Montréal International félicite le gouvernement pour son engagement à élaborer, dès 2015, une nouvelle stratégie de développement pour le secteur de l’aérospatiale, en partenariat avec les acteurs du milieu. « Le déploiement d’une telle stratégie permettra au Grand Montréal de maintenir sa position de chef de file dans l’industrie aérospatiale, en plus d’attirer de nouveaux projets d’investissements étrangers », a déclaré Mme Anglade.

Pôles logistiques

Montréal International accueille également avec enthousiasme l’intention du gouvernement d’implanter des pôles logistiques d’envergure sur les sites métropolitains de Contrecœur et de Vaudreuil-Soulanges. La mise en place de ces pôles favorisera l’attraction d’investissements étrangers dans les secteurs manufacturiers et dans les centres de distribution à valeur ajoutée.

« En somme, ce budget renforce l’identité économique de la métropole et offre un tremplin à ses secteurs d’excellence. En ce sens, il pave la voie à la création d’emplois dans les secteurs de l’économie du savoir et de la créativité, en plus de favoriser l’attraction d’investissements étrangers », a conclu Mme Anglade.

Mentionnons que Montréal International avait formulé l’automne dernier des recommandations devant la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise. Celles-ci découlaient d’une analyse de quatre programmes au cœur même de l’attractivité du Grand Montréal, soit les crédits d’impôt à la recherche et développement (R-D), pour le développement des affaires électroniques (CDAE), la production de titres multimédias (CTMM) ainsi que les services de production cinématographique. Pour accéder au mémoire, cliquez ici.

À propos de Montréal International

Créé en 1996, Montréal International (MI) est issu d’un partenariat privé-public. Sa mission est de contribuer au développement économique du Montréal métropolitain et d’accroître son rayonnement international. MI a comme mandats d’attirer dans la région métropolitaine des investissements étrangers, des organisations internationales et des talents stratégiques, ainsi que de promouvoir l’environnement concurrentiel du Grand Montréal. L’organisme à but non lucratif est financé par le secteur privé, les gouvernements du Canada et du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et la Ville de Montréal.

Depuis sa création, MI a contribué à l’attraction de projets d’investissements directs étrangers d’une valeur de 10,6 milliards de dollars dans le Grand Montréal, lesquels ont entraîné la création ou le maintien de près de 52 000 emplois. À ce jour, MI a également contribué à l’établissement de près de la moitié des quelque   60 organisations internationales présentes dans la métropole ainsi qu’à la venue et à la rétention de plus de 9 000 travailleurs stratégiques internationaux.

Laisser un commentaire