Commission d’examen sur la fiscalité : une vision commune

Les acteurs économiques du Grand Montréal présentent leur vision commune dans le cadre de la commission d’examen sur la fiscalité

Montréal, le 17 octobre 2014 – M. Denis Coderre, maire de Montréal et président de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), Mme Dominique Anglade, présidente-directrice générale de Montréal International (MI), M. Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) ainsi que M. Raymond Bachand, président du conseil d’administration de Tourisme Montréal et conseiller stratégique chez Norton Rose Fulbright, ont salué l’initiative du gouvernement du Québec de procéder à la révision de la fiscalité et présenté leur vision commune dans le cadre de la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise.

mtl-conf-presse

« Comme toute administration publique, le gouvernement du Québec a l’obligation d’assainir ses finances. Je salue donc l’examen sur la fiscalité québécoise en cours. Toutefois, l’exercice peut et doit être réalisé tout en améliorant les politiques d’aide aux entreprises. C’est pourquoi le nouveau régime de dépenses fiscales devra continuer à appuyer les secteurs d’excellence de l’économie, notamment les grappes métropolitaines du Grand Montréal. C’est à cette condition que Montréal, à titre de métropole, pourra continuer de jouer son rôle moteur dans l’économie du Québec, et de créer des emplois et de la richesse pour tous les Québécois », a déclaré M. Denis Coderre.

« Montréal se démarque à l’international grâce aux secteurs créatifs à haute valeur ajoutée que sont le jeu vidéo, les effets visuels, l’aérospatiale, les sciences de la vie et les technologies de la santé. Ces domaines sont les véritables moteurs de la création d’emplois dans la métropole et c’est pourquoi il importe pour le gouvernement de continuer à soutenir ces créneaux d’excellence, tout en s’assurant d’atteindre l’équilibre budgétaire », a souligné Mme Dominique Anglade.

« Une fiscalité globale compétitive est essentielle pour permettre à nos entreprises de jouir d’un environnement d’affaires concurrentiel propice à leur développement. Mais il ne faut surtout pas perdre de vue que c’est également un outil stratégique de développement économique. Les incitatifs fiscaux performants et bien ciblés sont un moyen efficace pour soutenir les secteurs les plus productifs et les plus innovants de la métropole. Notre vitalité économique en dépend », a affirmé M. Michel Leblanc.

« Le gouvernement du Québec a, avec justesse, décidé de créer deux commissions, notamment pour réviser l’ensemble des mesures fiscales eu égard à leur pertinence et leur efficacité. Nous sommes donc heureux de répondre à leur invitation pour évaluer dès aujourd’hui la performance des crédits d’impôts et ne pas se priver, demain, de revenus importants », a déclaré M. Raymond Bachand. « Certains crédits d’impôt aux entreprises font en effet partie de ces dépenses gouvernementales qui doivent être révisées avec vigilance et traitées plutôt comme des investissements qui stimuleront la croissance économique du Québec », a-t-il ajouté.

Mentionnons d’ailleurs que le rapport « Créer un nouvel élan à Montréal », déposé au début de l’année 2014 par la BMO Groupe financier et le Boston Consulting Group, démontre que sept métropoles similaires au Grand Montréal (Boston, Manchester, Melbourne, Philadelphie, Pittsburgh, San Diego et Seattle) sont parvenues à sortir d’une période de morosité économique en misant sur leurs forces sectorielles.

À propos de la Communauté métropolitaine de Montréal 

Créée le 1er janvier 2001, la Communauté métropolitaine de Montréal est un organisme de planification, de coordination et de financement qui regroupe 82 municipalités, soit 3,8 millions de personnes réparties sur plus de 4 360 km carrés. La Communauté exerce des compétences dans les domaines de l’aménagement du territoire, du développement économique, du logement social, du transport en commun et de l’environnement.

À propos de Montréal International 

Créé en 1996, Montréal International (MI) est issu d’un partenariat privé-public. Sa mission est de contribuer au développement économique du Montréal métropolitain et d’accroître son rayonnement international. MI a comme mandats d’attirer dans la région métropolitaine des investissements étrangers, des organisations internationales et des talents stratégiques, ainsi que de promouvoir l’environnement concurrentiel du Grand Montréal. L’organisme à but non lucratif est financé par le secteur privé, les gouvernements du Canada et du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et la Ville de Montréal.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la région métropolitaine de Montréal et d’offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux particuliers, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d’innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

Laisser un commentaire