Ajouter

Consider Canada City Alliance en mission d’investissement en Europe pour discuter de l’AECG

Madrid (Espagne) – Reconnaissant l’énorme opportunité du plus important accord commercial du Canada à offrir l’accès au marché pour une population de 500 millions d’habitants de l’Union européenne, Consider Canada City Alliance Inc., dont Montréal International fait partie, a entamé cette semaine une mission d’investissement auprès de trois villes européennes pour promouvoir l’Accord économique et commercial global (AECG). La Commission européenne estime que l’AECG pourrait stimuler le commerce bilatéral entre le Canada et l’Union européenne de 23 %, ou 37,7 milliards de dollars canadiens.

Officiellement constituées en 2012, les 11 villes membres de Consider Canada City Alliance représentent 54 % de la population du Canada, 56% de l’emploi au Canada, 59% de son PIB et, entre 2007 et 2012, 72 % de la croissance du PIB et 90 % de la croissance des emplois. La mission d’investissement de cette semaine à Amsterdam, Madrid et Milan mettra l’accent sur les séances de rencontres entre des entreprises européennes, d’importants investisseurs privés et des cadres du développement économique des plus grandes villes du Canada. Des séminaires sur l’investissement au Canada fourniront des détails sur les principales opportunités de croissance dans l’innovation de l’infrastructure et des services, la production de pointe et la technologie durable.

« Le Canada connaît un super-cycle d’infrastructure », a déclaré Bruce Graham, président de Consider Canada City Alliance et PDG de Calgary Economic Development. « L’association des Manufacturiers et Exportateurs du Canada (MEC) estime que les projets d’énergie privée et les projets liés à l’exploitation minière, ajoutés aux projets d’infrastructure publique au cours des cinq prochaines années, représenteraient un minimum de 350 milliards de dollars. »

« Pour mener à bien ces énormes projets, les villes canadiennes ont besoin de l’aide d’entreprises européennes de services d’ingénierie, de cabinets d’architecture, d’entreprises d’outils de production de pointe, de sociétés financières et de compagnies de transports », a déclaré M. Graham.

Dans un article intitulé « Canada doesn’t get any sexier than this (Le Canada ne peut pas devenir plus sexy que cela) », le magazine The Economist a souligné que pas moins de 70 % du « PIB du monde riche » se trouvent dans les services du type trouvé dans les grandes villes du Canada et nécessaires à celles-ci. L’AECG, a déclaré The Economist, « se lance dans l’investissement transfrontalier et la libéralisation du commerce des services d’une manière que les négociations commerciales précédentes ont rarement tenté. L’AECG ouvrira la concurrence pour les grands contrats de l’État canadien aux entreprises européennes, et offrira aux Canadiens un meilleur accès aux marchés européens de l’approvisionnement évalué à 2 600 milliards de dollars. »

Alors que les entreprises et le secteur des investissements européens jettent leur dévolu sur les débouchés commerciaux liés à l’AECG, ils expriment également un fort intérêt à investir dans des sociétés canadiennes dans l’énergie renouvelable, l’information et la communication, l’agroalimentaire, les produits pharmaceutiques et les médecines naturelles et le secteur de la fabrication de pointe. Grâce à l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), les investisseurs européens ont maintenant accès à une économie avec une production totale de 18 600 milliards de dollars et une population de 460 millions de consommateurs.

« La demande européenne en ressources naturelles du Canada est accompagnée d’une demande similaire en innovation, et nous présentons plus de 150 objectifs d’investissement de grandes villes canadiennes au cours de cette mission commerciale auprès de l’UE », a déclaré Michael Darch, président de Consider Canada City Alliance. « Cette semaine, nous avons programmé plus de 200 tête-à-tête avec des investisseurs européens qui cherchent à élargir leurs activités au Canada. »

18 représentants de 10 villes canadiennes, dont Toronto, Montréal, Ottawa, Calgary, Edmonton, Halifax, Québec, Winnipeg, Saskatoon et la région de Waterloo participent à la mission d’investissement européenne à Amsterdam, Milan et Madrid. Ils travaillent en étroite collaboration avec des partenaires de Invest in Canada et le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (AECD) et les partenaires européens, y compris la Confédération espagnole des organisations d’employeurs, le FD Mediagroep aux Pays-Bas et Confindustria en Italie.

À propos de Consider Canada City Alliance

Formant un front uni, les grandes villes canadiennes – Toronto, Montréal, Vancouver, Ottawa, Calgary, Edmonton, Halifax, Québec, Winnipeg, Saskatoon et la région de Waterloo – aident les entreprises internationales à élaborer les meilleures stratégies pour l’expansion de leurs activités et à améliorer continuellement la capacité du Canada à attirer de nouveaux investissements et des opportunités commerciales. Pour de plus amples informations sur Consider Canada City Alliance, veuillez visiter www.considercanada.com ou www.canadaentete.com.

Laisser un commentaire