Ajouter

Le Grand Montréal offre les coûts d’exploitation les plus compétitifs en Amérique du Nord

Étude 2014 « Choix concurrentiels » de KPMG 

Montréal, le 27 mars 2014 – Mme Dominique Anglade, présidente-directrice générale de Montréal International (MI), accueille avec enthousiasme le dernier classement de KPMG, qui positionne le Grand Montréal au premier rang des grandes métropoles les plus compétitives d’Amérique du Nord (hors Mexique) en matière de coûts d’exploitation.

L’étude Choix concurrentiels 2014 démontre notamment que la région métropolitaine offre des coûts d’exploitation, tous secteurs confondus, inférieurs de 8,0 % par rapport aux États-Unis, devançant ainsi les 33 autres métropoles canadiennes et américaines de plus de deux millions d’habitants.

« L’avantage-coût du Grand Montréal est passé de 5,7 % en 2012, à 8,0% en 2014, ce qui s’explique en grande partie par la diminution de la valeur du dollar canadien. Il faut définitivement miser sur cette force distinctive car la compétitivité des coûts d’exploitation est l’un des principaux facteurs de localisation considérés par les investisseurs étrangers à la recherche d’un site, au même titre que l’accès au marché et la disponibilité de talents », a-t-elle ajouté.

Cet avantage-coût varie de façon significative d’un secteur à l’autre : « Grâce à des crédits d’impôt ciblés, la région métropolitaine de Montréal se démarque tout particulièrement dans l’industrie du jeu vidéo (23,5 %), la conception de logiciels (16,0 %), la R-D (18,6 %) et les services financiers internationaux (20,6 %). Cet écart encore plus marqué permet de renforcer l’attractivité du Grand Montréal au sein de secteurs d’activité stratégiques pour son économie du savoir », a ajouté Mme Anglade.

« Dans le contexte actuel de convergence des coûts d’exploitation entre les pays industrialisés, les incitatifs confèrent plus que jamais un pouvoir de différentiation qui peut s’avérer déterminant dans les décisions de localisation des entreprises », a conclu Mme Anglade.

L’étude Choix concurrentiels offre une analyse comparative détaillée pour orienter les décisions de localisation de sites. On y compare 26 facteurs de coûts sur une période de 10 ans pour 131 villes situées dans 10 pays. L’avantage-coût d’un pays est calculé sur la base de la moyenne des coûts dans les plus grandes villes de chaque pays.

Depuis sa création, MI a contribué à l’attraction de projets d’investissements directs étrangers d’une valeur de 10,6 milliards de dollars dans le Grand Montréal, lesquels ont entraîné la création ou le maintien de près de 52 000 emplois. À ce jour, MI a également contribué à l’établissement de près de la moitié des quelque 60 organisations internationales présentes dans la métropole ainsi qu’à la venue et à la rétention de plus de 9 000 travailleurs stratégiques internationaux.

Laisser un commentaire