Ajouter

Création de l’Institut NÉOMED – un renouveau pour la recherche biopharmaceutique

AstraZeneca Canada et Pfizer Canada, deux chefs de file de l’industrie biopharmaceutique au pays, forment un partenariat avec le gouvernement du Québec pour créer l’Institut NĒOMED, un centre de recherche nouveau genre en sciences de la vie. Un total de 100 millions de dollars sera investi pour établir et soutenir ce centre de recherche pendant cinq ans.

L’Institut NĒOMED jouera un rôle de catalyseur de deux façons : premièrement, en créant un pont entre la recherche académique et les entreprises et, deuxièmement, en offrant un site permettant de créer une synergie entre les différents acteurs du secteur biopharmaceutique. Le pôle de recherche à but non lucratif rassemblera sous un même toit tous les intervenants de la chaîne en recherche et développement – chercheurs, universités, entreprises pharmaceutiques et de biotechnologies et fonds de capital de risque – qui travailleront ensemble dans un environnement ouvert favorisant la collaboration. Lorsqu’il fonctionnera à pleine capacité, on peut s’attendre à ce que plus d’une centaine d’employés hautement spécialisés y travaillent.

AstraZeneca Canada fournit une contribution de 35 millions de dollars à l’Institut NĒOMED. Cela comprend le terrain, l’édifice de recherche en neurosciences et des installations de laboratoires à la fine pointe de la technologie. AstraZeneca fait don également de la propriété intellectuelle associée à des projets et molécules pour le traitement de la douleur, en plus d’une contribution financière de 5 millions de dollars pour soutenir les activités de l’Institut. Pfizer Canada offre aussi une contribution financière de l’ordre de 3,5 millions de dollars et le gouvernement du Québec injecte 28 millions de dollars dans le projet.

Fondé sur un modèle privilégiant le partage des connaissances, des expertises et des ressources, l’Institut NĒOMED vise à renforcer le secteur des sciences de la vie au Québec en contribuant à stimuler la recherche et la collaboration et en accélérant et facilitant la transition de la recherche académique vers le développement de nouveaux médicaments. L’Institut cherchera aussi à attirer des investissements en présentant les résultats de la recherche locale aux investisseurs internationaux.

« Le coût associé à la découverte de nouveaux médicaments augmente constamment et les entreprises pharmaceutiques doivent s’adapter à cette nouvelle réalité, a déclaré Max Fehlmann, le président-directeur général de l’Institut. L’Institut NĒOMED, véritable pôle de compétitivité dans le domaine du développement du médicament, permettra aux scientifiques du Québec de mieux faire le pont entre les innovations académiques et les opportunités commerciales », a-t-il ajouté.

« Cette annonce est une preuve importante de l’engagement d’AstraZeneca dans la recherche et le développement du secteur biopharmaceutique au Québec et au Canada, a affirmé Elaine Campbell, présidente, AstraZeneca Canada Inc. Avec la création de l’Institut NĒOMED, nous sommes fiers de travailler en collaboration avec nos partenaires pour faire avancer la découverte de médicaments et franchir les étapes de l’innovation jusqu’à la commercialisation. »

« NĒOMED suscite beaucoup d’engouement parce que c’est exactement le type de partenariat dont nous avons besoin dans notre nouveau modèle de recherche et développement. En effet, NĒOMED cadre parfaitement avec notre stratégie canadienne d’investissements de longue date en recherche et développement qui mise principalement sur les partenariats novateurs », dit John Helou, président de Pfizer Canada inc.

Source: CNW

Laisser un commentaire