Good AI Capital devient le premier fonds de capital de risque de la Silicon Valley à établir un bureau associé à Montréal

31 octobre 2018

 La nouvelle entité se concentrera sur le lancement d’entreprises d’intelligence artificielle en démarrage

Good AI Capital, un fonds de capital de risque de la Silicon Valley en émergence rapide ayant son siège social à San Francisco, a choisi Montréal pour ouvrir un nouveau bureau, lequel se concentrera sur l’investissement dans des entreprises d’intelligence artificielle à un stade précoce, renforçant ainsi la réputation de la métropole à titre de centre d’excellence en la matière.

Le nouveau bureau sera dirigé par Milad Alucozai, partenaire fondateur de Good AI Capital, qui déménagera de San Francisco. Avec son parcours comme neuroscientifique, entrepreneur et inventeur, M. Alucozai possède une riche expérience qui lui permet d’aider les entreprises en démarrage, les organismes sans but lucratif et les grandes sociétés à créer des produits qui plairont aux consommateurs, à commercialiser la recherche en laboratoire, à innover et à croître.

« En affectant Milad à Montréal, nous préparons le terrain non seulement pour investir localement dans des entreprises montréalaises, mais également pour travailler avec elles et participer directement à leur réussite, affirme Darwin Ling, fondateur et associé général de Good AI Capital. Notre bureau de Montréal collaborera également étroitement avec celui de San Francisco, offrant ainsi aux entreprises de notre portefeuille un accès privilégié à ce que l’écosystème de la Silicon Valley a de mieux à offrir en termes d’expertise. Nos valeurs concordent bien avec celles des écosystèmes de l’entrepreneuriat montréalais et nous avons l’intention d’aider les jeunes entreprises les plus rentables de demain. »

Sa mission consistant à « bien faire en faisant le bien », Good AI Capital investit dans les innovateurs techniques qui ont à cœur d’appliquer l’intelligence artificielle pour résoudre des problèmes complexes et créer un avantage concurrentiel. Privilégiant les entreprises d’IA de demain dans les domaines de la technologie financière, des soins de santé et des logiciels d’entreprise, la société a été l’une des premières à investir dans SoFi, une société de financement personnel en ligne qui offre des services de refinancement de prêts étudiants, d’hypothèques et de prêts personnels. Celle-ci est actuellement évaluée à 4,3 milliards de dollars US. Plus récemment, le fonds a investi – de concert avec Elementum Ventures et Novartis – dans Mekonos, une entreprise de production de puces intelligentes destinées à la lutte contre le cancer.

M. Alucozai a déclaré que Good AI Capital avait choisi Montréal après de longues recherches les ayant amenés, lui et ses collègues, à sillonner les États-Unis, le Royaume-Uni, Hong Kong et le Canada.

 Lors de nos nombreux voyages à Montréal, nous avons été touchés par l’incroyable accueil des universités, des accélérateurs, des incubateurs et des groupes de capital de risque locaux. Il était clair pour nous que l’écosystème montréalais prenait forme et mûrissait d’une façon qui préparait notre arrivée, tout en étant très réceptif à notre style de capital de risque. 

Plus particulièrement, M. Alucozai a précisé que trois grands facteurs avaient influencé la décision de la société. D’abord, Montréal possède un bassin en pleine croissance de talents locaux en matière d’IA pour répondre aux demandes des technologies et des entreprises à l’extrême fine pointe. Deuxièmement, la région s’est donné la mission d’utiliser l’IA à bon escient en tirant profit de ses technologies pour améliorer la qualité de vie et contribuer positivement à la collectivité. Cette mission a été particulièrement bien défendue par Yoshua Bengio, un pionnier de l’apprentissage profond et directeur de l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA). Enfin, Montréal possède un écosystème d’intelligence artificielle en expansion, alimenté par des entreprises en démarrage, des universitaires, des groupes de capital de risque, des incubateurs, des accélérateurs et des chefs de file de l’industrie et du gouvernement.

« Nous recherchons déjà des candidats pour des investissements et travaillons activement avec des entreprises en démarrage à Montréal, notamment en agissant à titre de mentor auprès d’entreprises prometteuses parrainées par les accélérateurs et propulseurs Techstars Montréal AI, Holt Fintech et Centech, a souligné M. Alucozai. Nous sommes fiers d’être le premier fonds de capital de risque de San Francisco à mettre sur pied une initiative comme celle-ci et nous avons hâte d’ouvrir la voie aux suivants. »

Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International, a déclaré que la décision de Good AI Capital d’avoir pignon sur rue à Montréal représente un important gain pour le milieu montréalais grandissant de l’IA. « M. Ling et M. Alucozai ont fait leurs preuves pour dénicher et faire croître des entreprises en démarrage de façon plus efficace en investissant à des stades précoces, en offrant une expertise technique approfondie et en facilitant un accès privilégié aux réseaux mondiaux. Leur décision d’établir une permanence à Montréal constitue un excellent ajout à notre florissante communauté de l’intelligence artificielle. »