Ajouter

La Fédération mondiale des journalistes scientifiques s’installe à Montréal

wfsj

La Fédération mondiale des journalistes scientifiques (WFSJ) vient joindre les rangs des organisations internationales (OI) établies à Montréal, contribuant ainsi au rayonnement international de la métropole québécoise. La WFSJ est un organisme sans but lucratif, qui représente 46 associations de journalistes scientifiques et technologiques de l’Afrique, des Amériques, de l’Asie-Pacifique, de l’Europe et du Moyen-Orient.

La WFSJ partage ses bureaux de travail avec deux organisations membres, l’Agence Science-Presse et l’Association des communicateurs scientifiques du Québec (ACS). « Notre implantation à Montréal permet une synergie entre des acteurs majeurs de la communication scientifique. La région est reconnue en Amérique du Nord pour son importante communauté de journalistes scientifiques et pour la qualité de ses centres de recherche », a déclaré M. Damien Chalaud, directeur exécutif de la WFSJ.

Fondée en 2002, la WFSJ facilite les liens entre les scientifiques et le public. Elle valorise le rôle des journalistes scientifiques en tant qu’acteurs clés dans la société civile et la démocratie. Elle encourage la liberté d’expression et la libre circulation de l’information en matière de science et de technologie, notamment dans les secteurs de l’environnement, de l’agriculture, de la santé et de la médecine.

« La WFSJ joue un rôle déterminant dans notre société car elle fournit un forum pour ses membres et le grand public. Les réalisations, les défis et les opportunités en ce qui a trait à l’avancement scientifique nous interpellent tous. Je salue l’arrivée de cette équipe dynamique qui, j’en suis certaine, trouvera à Montréal un environnement fécond pour l’avancement de leurs projets », a affirmé Mme Dominique Anglade, présidente-directrice générale de Montréal International.

« La WFSJ pourra également compter sur l’appui de nos experts pour les accompagner dans leur développement à Montréal. Nous agissons comme un véritable guichet unique auprès des OI et Montréal est l’une des rares villes au monde qui bénéficie d’un programme de soutien spécifiquement dédié à leur accueil et leur croissance », a déclaré Mme Anglade. « L’arrivée de la WSFJ démontre une fois de plus le statut international reconnu de Montréal, siège de multiples OI prestigieuses. Il y a 15 ans, nous en avions 30. Aujourd’hui, nous en avons plus de 60. Nous souhaitons bien-sûr poursuivre dans cette voie et aller plus loin! », a-t-elle conclu.

Un statut international reconnu

Montréal est l’une des huit villes sièges d’institutions spécialisées des Nations Unies dans le monde. Dans le sillage de l’Organisation de l’aviation civile internationale (l’OACI, créée en 1944 par l’ONU), plus de 60 OI ont choisi d’y établir leurs quartiers. Montréal est également la première ville d’accueil de réunions internationales en Amérique du Nord.

Montréal offre aux OI et à leurs employés un lieu d’accueil et un milieu urbain privilégiés à des prix extrêmement abordables. Son important bassin de main-d’œuvre qualifiée, son caractère cosmopolite et accueillant, sa qualité de vie et son environnement exceptionnel, ainsi que ses nombreuses infrastructures culturelles et sportives, situent Montréal parmi les plus grandes villes internationales.

Pour plus d’information sur la WFSJ : www.wfsj.org

Laisser un commentaire