Le Grand Montréal attire trois grands joueurs internationaux de l’intelligence artificielle

Symbole de son effervescence et de son écosystème unique dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), Montréal frappe un grand coup en accueillant trois nouvelles entreprises de renom en provenance du Royaume-Uni, qui créeront plus de 130 emplois hautement spécialisés au cours des trois prochaines années. Montréal International et Investissement Québec sont fiers d’annoncer l’arrivée en sol montréalais de QuantumBlack (une  entreprise de McKinsey), WinningMinds et BIOS, anciennement connue sous le nom de CBAS, toutes trois conquises par la qualité des talents qui composent ce pôle mondial de recherche.

Tenue en marge du prestigieux événement NeurIPS, l’annonce s’est notamment déroulée en présence de la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, ainsi que de la mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal, Valérie Plante.

_K7A6464

La capacité d’attraction de Montréal repose sur un puissant réseau scientifique, avec la plus grande communauté universitaire en apprentissage profond au monde. Grâce aux travaux de ces chercheurs émérites, une expertise de pointe s’est développée au fil des dernières années, attirant tour à tour les plus grands joueurs.

_K7A6500

QuantumBlack : améliorer le rendement des entreprises grâce à l’analyse de données

Fondée à Londres il y a presque dix ans, l’entreprise d’analytique avancée QuantumBlack établira à Montréal son centre d’excellence en intelligence artificielle au sein de Mila – Institut québécois d’intelligence artificielle. L’entreprise, qui se démarque notamment dans les secteurs des sciences de la vie, de l’aérospatiale, de la finance et des ressources naturelles, regroupe des scientifiques de données, des techniciens d’apprentissage machine, des concepteurs et des ingénieurs de logiciels en vue d’optimiser la performance des entreprises grâce à la capture et à l’analyse des données.

« Nous sommes ravis de pouvoir élargir notre communauté de spécialistes mondiaux avec les talents extraordinaires de Montréal, qui est devenue rapidement un centre d’activité mondiale en IA et apprentissage profond. Nous avons hâte d’accroître notre empreinte au Canada, de collaborer avec Mila et de continuer à travailler de concert avec des entreprises pour les aider à intégrer l’intelligence artificielle à leurs activités. » – Jeremy Palmer, président-directeur général de QuantumBlack.

WinningMinds.ai : analyser la dynamique d’équipe et les comportements démontrés au travail

WinningMinds est une plateforme d’analyse conversationnelle commerciale qui analyse les compétences et les comportements reconnus en temps réel et en contexte pour aider les dirigeants à choisir les meilleurs talents et à accroître l’efficacité de leurs équipes. Les dirigeants d’entreprises ont recours à la plateforme pour cerner le meilleur talent à embaucher ou à promouvoir ainsi que les équipes qui doivent être transformées pour prendre de meilleures décisions sur le plan collectif pendant les réunions.

« Notre modèle d’IA s’appuie sur les plus récentes avancées scientifiques et conjugue la science, la technologie et les affaires pour améliorer le rendement en milieu de travail. Nous travaillons avec les entreprises pour intégrer la plateforme afin de développer leurs talents et faciliter la prise de décision en équipe. » – Maria Kolitsida, chef de la direction de WinningMinds.ai

BIOS : l’intelligence artificielle au service de la santé

BIOS (autrefois connue sous le nom de CBAS), jeune entreprise de premier plan dans le secteur de la neuro-ingénierie, travaille à la conception d’une interface ouverte matérielle et logicielle standard entre le système nerveux humain et l’intelligence artificielle. Sa mission est de faire en sorte que l’on puisse utiliser l’intelligence artificielle partout dans le corps pour traiter certaines maladies qui affectent les organes et le système nerveux.

L’équipe utilise la neuroscience, l’apprentissage automatique, le génie logiciel, les biomatériaux appliqués et l’expérience de ses biotechnologues et cliniciens pour résoudre des problèmes complexes liés à l’intégration des traitements axés sur l’IA dans le corps humain. BIOS a le plus important ensemble de données neurologiques au monde, qu’elle utilise pour permettre à ses partenaires universitaires et commerciaux de faire de la recherche et du développement de pointe en matière de traitement des maladies chroniques. BIOS a annoncé aujourd’hui qu’elle avait recueilli 4,5 millions de dollars américains dans sa ronde de démarrage, ce qui inclut notamment un investissement de la firme montréalaise Real Ventures.

« Nous sommes très heureux d’ouvrir un bureau BIOS au Canada. Montréal possède un écosystème technologique dynamique et constitue une plaque tournante importante pour les talents en IA. Le fait de baser une partie de notre équipe de recherche ici nous procure un emplacement stratégique de R-D en Amérique du Nord et s’inscrit parfaitement dans notre objectif de mettre nos jeux de données, nos outils et nos méthodes d’IA à la disposition de nos partenaires universitaires et commerciaux à travers la région » – Emil Hewage, cofondateur et président-directeur général de BIOS

Pour en savoir plus sur Montréal et l’intelligence artificielle:

visuel-bc-ai

Découvrez pourquoi Montréal se classe au sommet des palmarès :