Ajouter

Le maire de Montréal en mission en France et en Belgique

Montréal, le 9 mai 2014 – Le maire de Montréal et président de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), M. Denis Coderre, se rendra à Lyon, Paris et Bruxelles, du 9 au 17 mai, dans le cadre d’une mission institutionnelle, économique et urbaine, à laquelle participeront également la présidente et directrice générale de Montréal International (MI), Mme Dominique Anglade, et le président de la Société de transport de Montréal (STM), M. Philippe Schnobb.

Cette mission sera l’occasion de consolider les liens diplomatiques, politiques et culturels qui unissent la métropole québécoise aux trois grandes villes européennes, en plus de positionner Montréal comme un carrefour d’affaires en Amérique du Nord, notamment depuis la signature de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne.

La délégation montréalaise discutera également avec ses hôtes parisiens, lyonnais et bruxellois de sujets qui reflètent les préoccupations du maire et sa volonté de renforcer le rôle de métropole pour Montréal, notamment les modèles de financement du transport collectif, le développement des villes intelligentes et la place de Montréal dans la francophonie.

« À l’ère des ‘cités globales’, où les grandes villes s’affirment en tant qu’acteurs économiques de premier plan, nous devons exploiter le fabuleux potentiel de Montréal sur la scène internationale en resserrant les liens avec les autres métropoles. Cette mission est une excellente occasion de solidifier nos amitiés outre-Atlantique, d’échanger sur les meilleures pratiques de gestion municipale et de faire la promotion de la métropole auprès d’investisseurs potentiels et de dirigeants d’organisations internationales », a déclaré le maire Denis Coderre.

Le maire de Montréal profitera de sa visite dans chacune des villes pour rencontrer ses homologues, dont Mme Anne Hidalgo, première femme à être élue maire de Paris. Nouvellement en poste, les maires de deux des plus grandes villes francophones du monde discuteront notamment de développement économique, de ville intelligente et de francophonie.

Par ailleurs, le maire Coderre rencontrera le sénateur-maire de Lyon et président de la Communauté urbaine de Lyon, M. Gérard Collomb. Rappelons que les deux villes sont jumelées depuis 1989. M. Coderre visitera notamment le quartier de la Confluence, qui fait l’objet d’un important renouvellement urbain depuis 2003, et le projet de revitalisation des berges du Rhône.

À Bruxelles, il signera une entente de partenariat avec la ville en compagnie de son homologue, le bourgmestre de Bruxelles, M. Yvan Mayeur. Lors de son passage à Paris et à Bruxelles, le maire rencontrera également les présidents des régions Île-de-France et Bruxelles-Capitale, MM. Jean-Paul Huchon et Rudi Vervoort.

Montréal, une métropole mondiale compétitive

Le maire entend bien profiter du vent de relance qui souffle sur Montréal pour promouvoir le potentiel de la ville auprès des investisseurs internationaux. Dans cette optique, il prendra la parole lors de trois déjeuners-causeries, soit un déjeuner officiel à l’hôtel de ville de Lyon, un autre devant la prestigieuse Chambre de commerce France-Canada, à Paris, et un dernier à la Chambre de commerce Canada-Bruxelles.

Lors de ces présentations, le maire soulignera que le plus récent classement de la firme KPMG positionne Montréal au premier rang des métropoles les plus compétitives d’Amérique du Nord. L’étude Choix concurrentiels 2014 fait valoir que l’avantage-coût de Montréal, tous secteurs confondus, devance les 33 autres régions métropolitaines comptant plus de deux millions d’habitants, au Canada et aux États-Unis.

Montréal International, dont le mandat est d’attirer des investissements directs étrangers dans le Grand Montréal, a également prévu de nombreuses rencontres avec des entreprises ayant un fort potentiel d’investissement à Montréal ou y menant déjà des activités.

« Les tendances observées depuis trois ans démontrent l’importance de l’Europe comme principale source d’investissements étrangers pour le Grand Montréal. En 2013, les entreprises européennes ont réalisé 83 % des investissements facilités par Montréal International, une progression de plus de 25 points par rapport à 2012. C’est donc dire toute l’importance que représente une mission comme celle-ci, qui permet, avec l’appui du maire Coderre, de mettre en valeur l’ensemble des forces économiques du Grand Montréal auprès des décideurs européens », a déclaré Mme Dominique Anglade.

Un rôle accru sur la scène internationale

Pour la STM, la mission représente une occasion d’échanger avec les grandes sociétés de transport européennes.

« L’administration municipale veut revoir la gouvernance des transports dans la région de Montréal afin de trouver des solutions durables au financement des transports collectifs. Cette mission permettra de discuter avec les autorités de transport de Lyon, de Paris et de Bruxelles des modèles qu’elles ont adoptés », a fait valoir M. Schobb.

Rappelons qu’en 2017, Montréal accueillera le 62e Congrès international et l’exposition sur la mobilité et les transports urbains de l’Union internationale des transports publics, à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal. Le congrès générera des retombées économiques évaluées à plus de 13 M$.  La mission permettra aux représentants de la Ville et de la STM de discuter de la tenue de cet événement majeur.

Par ailleurs, le maire et le président de la STM rencontreront les représentants du Syndicat des transports de Lyon (Sytral) et du Syndicat des transports d’Île-de-France (STIF).

Enfin, le maire profitera de son passage à Paris pour s’entretenir avec le secrétaire général de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), M. Pierre Baillet, ainsi qu’avec le secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Son Excellence M. Abdou Diouf. Au menu des discussions : une participation accrue de Montréal au sein des grands organismes internationaux de promotion de la langue française.

« Une part importante de notre rôle en tant que métropole réside dans nos actions à l’international et dans notre présence à l’intérieur des grands forums mondiaux. Dans cette optique, nous discuterons également de la possibilité de réintégrer Metropolis, une organisation internationale qui regroupe les villes et régions métropolitaines de plus d’un million d’habitants. Ce sera l’occasion de nous assumer en tant que métropole », a conclu le maire Denis Coderre.

Laisser un commentaire