L’entreprise FusiA s’implante dans le Grand Montréal

Farnborough, le 16 juillet 2014 –  L’entreprise française FusiA choisit le Grand Montréal pour développer ses activités à l’international. Spécialisée dans la fabrication de pièces de métal par fusion laser, FusiA prévoit investir environ 4 millions de dollars et créer une quinzaine d’emplois sur un horizon de trois ans. L’annonce a été faite dans le cadre du Salon international de l’aéronautique et de l’espace de Farnborough, en présence de l’honorable Denis Lebel, ministre de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, de Mme Christine Chanal, directrice générale de FusiA et de Mme Dominique Anglade, présidente-directrice générale de Montréal International.

« Je me réjouis de l’implantation de la société française FusiA dans la grande région de Montréal, qui figure parmi les plus grands pôles mondiaux en aéronautique. Nos entreprises canadiennes et québécoises de l’aérospatiale possèdent un savoir-faire qui leur permet de se mesurer aux meilleurs, en plus de posséder une main-d’œuvre hautement qualifiée. Je salue aussi Montréal International, un partenaire de longue date de Développement économique Canada, qui n’a ménagé aucun effort pour assurer la venue de cette entreprise internationale en sol québécois », a déclaré l’honorable Denis Lebel, ministre de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec.

Chef de file de la fabrication additive pour l’aéronautique en France

FusiA est la filiale dédiée à l’innovation de la société Estève, véritable pionner de la fusion laser et qui possède plus de 40 ans d’expérience dans la fabrication de pièces de précision pour l’aéronautique, le spatial et la défense.

« Nous sommes bien implantés dans la région de Toulouse et desservons les grands joueurs de l’industrie comme Airbus, Safran et Thales. Le choix de Montréal était logique car il s’agit d’un des principaux pôles aéronautiques mondiaux. Nous avons développé une technologie unique, qui fabrique en temps record des pièces complexes d’acier et d’aluminium, et nous sommes persuadés que le Québec présente un fort potentiel de développement pour nous», a déclaré  Mme Christine Chanal, directrice générale de FusiA.

Pour concevoir ses produits, FusiA a recours à l’impression 3D par fusion laser. La pièce est conçue par addition de couches successives de particules métalliques et le rendu final est aussi solide qu’une pièce usinée. « Il n’y a plus de copeaux, ni de coupes et le choix des formes n’est limité que par l’imagination et les modèles de conception assistée par ordinateur », a ajouté Mme Chanal.

Le Grand Montréal : une référence mondiale

Dans le cadre de son processus d’implantation, FusiA a bénéficié des conseils de Montréal international et du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations. L’entreprise a également développé une collaboration avec le Consortium de recherche et d’innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ) et l’École de technologie supérieure (ÉTS) afin d’évaluer les pièces et les adapter à l’environnement technologique des entreprises aéronautiques québécoises.

« La présence de FusiA dans le Grand Montréal contribuera à la compétitivité de l’industrie, dans un créneau technologique d’avenir. Très innovatrice, l’entreprise pourra compter sur une main-d’œuvre qualifiée et un réseau unique de centres de recherche et d’entreprises du secteur pour l’appuyer dans son développement », a déclaré Mme Dominique Anglade, présidente-directrice générale de Montréal International.

Le Grand Montréal est une référence mondiale et figure parmi les grands centres internationaux, avec Seattle et Toulouse. L’industrie québécoise se classe au 5e rang mondial quant au nombre d’emplois, derrière les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne. Avec plus de 43 500 emplois et des ventes dépassant 12 milliards de dollars, le secteur aérospatial regroupe une concentration de maîtres d’œuvre, des équipementiers de premier ordre et un réseau d’environ 190 PME.

 

À propos de FusiA (www.fusia.fr)

La société toulousaine Estève a créée FusiA en 2011 afin de développer la technologie pour fabriquer des pièces par fusion laser à partir de poudres métalliques (ALM). Spécialisée dans le tournage et le fraisage de pièces, l’entreprise peut ainsi être plus réactive et réaliser des modèles dans un délai beaucoup plus rapide que selon la technique régulière. Pour le secteur aéronautique, spatial et de la défense, FusiA produit des pièces prototypes, de pré séries et de séries en impression 3D dont une majorité sont certifiées pour le vol.

Laisser un commentaire