Le maire Coderre renforce les liens de Montréal avec les grandes villes d’Europe

Franc succès de la mission européenne : six villes en sept jours

Montréal, le 3 mai 2016 – Le maire de Montréal et président de la Communauté métropolitaine de Montréal, l’hon. Denis Coderre, également président de METROPOLIS, l’association mondiale des grandes métropoles, a dressé un bilan positif de sa mission européenne, qui a permis d’annoncer, entre autres, la création de 215 emplois de qualité pour Montréal, en plus de consolider et de renforcer les liens économiques, institutionnels et politiques entre Montréal et six villes européennes.

« J’estime qu’il est essentiel de créer des alliances solides avec plusieurs grandes villes et capitales du monde. L’avenir appartient aux métropoles et les villes doivent s’unir pour affronter les enjeux liés aux changements climatiques, au développement durable et à la prévention de la radicalisation. Il est important pour moi de promouvoir ce concept de diplomatie urbaine. Comme je le dis souvent: seul nous avançons plus vite, mais ensemble nous avançons plus loin », a déclaré M. Coderre.

« Pour Montréal International, cette mission en Europe a permis de raffermir des liens avec des investisseurs et d’expliquer les nombreux avantages de choisir le Grand Montréal comme porte d’entrée en Amérique du Nord », a souligné M. Stéphane Paquet, vice-président Investissement Grand Montréal à Montréal International. « De plus, la présence du maire permet d’accélérer la conclusion d’ententes avec de nouveaux joueurs et de solidifier la relation avec ceux qui sont déjà présents sur le territoire. »

Stockholm (Suède)
Le maire a amorcé sa tournée européenne dans la capitale suédoise, Stockholm, à l’invitation du réseau Eureka, afin de participer en tant que conférencier à la Semaine de l’innovation Eureka 2016. Le réseau Eureka, formé de chercheurs et de développeurs de plus de 40 pays, dont le Canada, est axé sur l’innovation et la collaboration internationale, notamment en matière de ville intelligente. Devant un parterre d’experts, de dirigeants de PME, d’universitaires et de représentants des autorités régionales rassemblés par le Conseil national de recherche du Canada, il a fait la promotion de la stratégie Montréal, ville intelligente et numérique et a fait part de ses avancées.

M. Coderre a aussi profité de sa présence à Stockholm pour y rencontrer la maire de Stockholm, Mme Karin Wanngård. Les deux maires, qui s’étaient croisés à Paris en décembre dernier dans le cadre de la COP21, ont profité de leur entretien pour approfondir leurs discussions en matière de changements climatiques, du nouveau rôle que les villes et les métropoles du monde doivent jouer sur la scène internationale, ainsi que des questions liées au vivre ensemble. M. Coderre et Mme Wanngård se sont entendus pour poursuivre leur coopération et le maire Coderre a dit souhaiter la tenue, dans un proche avenir, d’une semaine de Stockholm à Montréal, afin de mettre en valeur les nombreux points en commun qui existent entre les deux villes nordiques.

Le maire a aussi visité les studios du géant suédois des télécommunications Ericsson, qui emploi 1500 personnes à Montréal. En plus de promouvoir le savoir-faire de Montréal en innovation urbaine, en technologies de l’information et en ville intelligente, M. Coderre a rappelé aux dirigeants d’Ericsson que Montréal demeure l’endroit tout désigné pour la recherche et le développement, grâce à la présence de ses nombreuses universités de renommée internationale et à sa main-d’œuvre qualifiée.

Londres (Royaume-Uni)
Après Stockholm, le maire s’est envolé vers Londres pour une visite de deux jours. Après une rencontre éditoriale avec l’éditrice en chef du prestigieux magazine The Economist, durant laquelle le maire a décrit la vitalité de Montréal, métropole internationale, diversifiée et innovante, M. Coderre a prononcé une allocution devant une centaine de gens d’affaires réunis par la Chambre de commerce Canada Royaume-Uni, au Ironmongers’ Hall.

En soirée, M. Coderre a une fois de plus eu l’occasion de promouvoir les forces de Montréal lors d’un dîner organisé par le Haut-Commissariat du Canada qui a réunit plusieurs personnalités influentes du Royaume-Uni, puis le lendemain il a expliqué la stratégie d’électrification des transports de la ville de Montréal devant des experts rassemblés à la Délégation du Québec à Londres.

M. Coderre a également profité de sa présence à Londres, centre financier de l’Europe, pour rencontrer d’éventuels investisseurs, identifiés par Montréal International.

« J’estime qu’il est de mon devoir de profiter des missions effectuées à l’étranger pour attirer des investissements dans notre métropole. Mon rôle consiste à rencontrer des gens d’affaires pour expliquer les atouts de Montréal en matière de créativité, d’innovation et de recherche et développement. La décision, annoncée cette semaine par l’entreprise britannique IOCS/Dealflo, de s’installer à Montréal et de créer ainsi 115 emplois dans le secteur des technologies financières, prouve que Montréal possède un écosystème social, culturel et économique attirant pour les investisseurs étrangers », a précisé M. Coderre.

Le maire a également pu s’entretenir des questions de prévention et d’intégration des nouveaux arrivants avec la présidente de l’Institute for Strategic Dialogue (ISD), Mme Sasha Havlicek, qui a contribué à la création du Strong Cities Network (SCN) du département d’État américain, dont le maire de Montréal est l’un des fondateurs. M. Coderre et Mme Havlicek se sont entendus pour signer un accord de coopération entre ISD et le Centre montréalais de prévention de la radicalisation menant à la violence.

M. Coderre a aussi rencontré un haut responsable du programme de prévention de l’extrémisme violent du New Scotland Yard. Les deux hommes ont pu échanger sur leurs stratégies respectives en matière de sécurité et de prévention de la radicalisation.

Plus tard, au cours d’un entretien avec M. Lord Tariq Ahmad, ministre de la lutte contre l’extrémisme au ministère de l’Intérieur du Royaume-Uni, le maire a expliqué le modèle montréalais du Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence qui, contrairement au modèle londonien, ne relève pas du Service de police.

Le maire a aussi eu l’occasion de discuter de transport collectif et de mobilité urbaine avec M. Mike Brown, Commissaire au transport de Londres et par le fait même, le plus important gestionnaire de transport au monde.

M. Coderre a conclu son séjour à Londres par un entretien au Palais de Westminster, où siègent la Chambre des communes et la Chambre des Lords, avec le député M. Andrew Percy, émissaire commercial du Royaume-Uni pour le Canada, ainsi que par une rencontre avec une haute fonctionnaire portant sur le processus de dévolution des pouvoirs au Royaume-Uni.

Dublin (Irlande)
À son arrivée dans la capitale irlandaise, M. Coderre s’est rendu au siège social de Keywords Studios, afin de rencontrer M. Andrew Day, président-directeur général de cette entreprise fournisseur international de services techniques dans le secteur mondial des jeux vidéo. Au terme de leur entretien, M. Day a annoncé son intention d’accroître ses activités dans la métropole québécoise en agrandissant leur studio de Montréal, entraînant la création de 100 emplois additionnels au cours des trois prochaines années. Keywords propose des services techniques pour le secteur des jeux vidéo. Le studio de Montréal compte actuellement 350 employés. Pour concrétiser son projet d’expansion, Keywords Studios a pu compter sur l’accompagnement stratégique de Montréal International, l’agence de promotion économique du Grand Montréal.

« La décision de Keywords de réinvestir dans notre métropole prouve une fois de plus la force de Montréal dans le secteur des jeux vidéo. De plus, cette annonce met l’accent sur la place essentielle que ce secteur occupe dans notre économie et sur le fait que c’est à Montréal que ça se passe », a déclaré le maire de Montréal.

M. Coderre, premier maire de Montréal à visiter Dublin, a rappelé l’alliance naturelle qui unit les deux villes par la grande contribution des Irlandais au développement de la métropole. Afin de sceller cette alliance historique, M. Coderre s’est rendu au Mansion House de Dublin, pour s’entretenir avec la Lord Mayor, Mme Críona Nì Dhálaigh. Les deux maires ont signé une entente de Reconnaissance d’amitié et de coopération visant à identifier les champs de coopération en matière de culture, de migration, et de ville intelligente. Cette entente permettra notamment de poursuivre des objectifs communs. Dublin a également confirmé son adhésion à l’Observatoire international des maires sur le vivre ensemble.

Cette union historique a d’ailleurs été soulignée par le dévoilement d’une plaque commémorative offerte par le président de la Saint-Patrick Society de Montréal, M. Jim Killin, qui accompagnait le maire pour sa visite à Dublin.

M. Coderre, qui est lui-même de descendance irlandaise par sa grand-mère maternelle, a profité de son premier séjour en Irlande pour se rendre à Cavan, suivre les traces de ses ancêtres.

« J’ai eu l’impression de rentrer chez moi. Je suis le premier membre de la famille, fier descendant de John McCabe, à me rendre à Cavan. Pour moi, c’est un moment historique personnel et familial et je suis très touché par l’accueil des gens de Cavan », a déclaré le maire de Montréal.

Auparavant, le maire a rencontré des gens de la communauté d’affaires irlandaise lors d’une petit déjeuner organisé par l’ambassade du Canada à Dublin, puis lors d’un déjeuner organisé par la Irish Canadian Commerce Association, rencontres auxquelles a assisté M. Vivian Doyle-Kelly, président de la Chambre de commerce Canada-Royaume-Uni de Montréal. Le maire a alors annoncé qu’il souhaitait créer une liaison aérienne directe entre Montréal et Dublin.

Bruxelles (Belgique)
M. Coderre a voulu profiter de sa mission en Europe pour rendre hommage aux Bruxellois et à leur témoigner de la solidarité des Montréalais devant les terribles attentats terroristes du 22 mars dernier. À son arrivée à Bruxelles, le maire de Montréal s’est rendu devant l’édifice de la Bourse en compagnie de son homologue, le bourgmestre de Bruxelles, M. Yvan Mayeur, afin de se recueillir et de déposer des fleurs en hommage aux victimes.

Les deux maires ont discuté ensemble de ce tragique événement en plus d’aborder les thèmes de la vigilance, de la solidarité et de l’inclusion.

Düsseldorf et Berlin (Allemagne)
À Düsseldorf, avant-dernière étape de son voyage, le maire Coderre a annoncé en compagnie de son homologue allemand, M. Thomas Geisel, une entente de jumelage entre les deux villes. Montréal et Düsseldorf ont en effet beaucoup à partager dans les secteurs des technologies vertes, des sciences de la vie et de la ville intelligente.

Le maire Geisel a par ailleurs entériné les principes du vivre ensemble dont Montréal fait la promotion à l’international. Rappelons que Düsseldorf est l’une des villes membres de l’Observatoire international des maires sur le vivre ensemble créé à Montréal en juin 2015.

Enfin, M. Coderre s’est rendu à Berlin, dernière étape de sa mission européenne. Le maire de Montréal a été accueilli par le Conseil central des Juifs d’Allemagne, afin de discuter d’antisémitisme et de vigilance.

À l’invitation du maire de Montréal, le directeur du Conseil central a accepté de participer à la table contre l’antisémitisme, initiative mise de l’avant par le maire Coderre à la suite des attentats de Paris, en janvier 2015, et du Sommet international des maires sur le vivre-ensemble qui s’est tenu à Montréal en juin 2015.

Les deux hommes se sont ensuite rendus au Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe, où le maire s’est recueilli après avoir déposé une gerbe de fleurs à la mémoire des victimes de la Shoah.

Avant de quitter pour Montréal, M. Coderre a eu un entretien avec son homologue M. Michael Müller, bourgmestre gouverneur de Berlin. M. Müller est également l’un des coprésidents de METROPOLIS. M. Coderre lui a fait part de sa vision de l’importance d’une diplomatie urbaine forte, visant à créer des alliances entre les villes pour faire face aux différents enjeux auxquels elles sont confrontées, un concept accueilli avec enthousiasme par le maire de Berlin. Messieurs Coderre et Müller ont convenu de poursuivre leur étroite collaboration, notamment en matière d’inclusion, de vivre ensemble et de relations commerciales.

« En tant que métropole, Montréal a un rôle à jouer à l’international et nous l’assumons pleinement. Si nous voulons avancer dans notre quête d’une meilleure ville, d’une meilleure qualité de vie pour nos citoyens, il nous faut nous ancrer dans des réseaux internationaux, y apporter notre contribution, et en tirer profit pour nos citoyens », a conclu M. Coderre

Laisser un commentaire