Montréal devient l’un des 7 pôles mondiaux de Google

Le service d’infonuagique de Google, Google Cloud, s’installe à Montréal ! Le géant du web vient en effet d’en faire l’annonce en marge de sa conférence Google Cloud Next, tenue à San Francisco du 8 au 10 mars.

Montréal devient donc le septième pôle mondial en services infonuagiques de Google, après le Japon, Taiwan, la Belgique et trois aux États-Unis. Cette expansion permettrait ainsi à la multinationale américaine d’améliorer la qualité de ses services infonuagiques, mais aussi de souligner la force des écosystèmes montréalais et québécois en recherche sur l’intelligence artificielle, a indiqué Marie-Josée Lamothe, directrice générale de Google au Québec.

« Cette annonce valorise vraiment tout le talent qu’on retrouve ici. Notre engagement envers Montréal a commencé quand on a créé le bureau Google de Montréal, mais il s’amplifie, notamment avec notre investissement, annoncé en novembre dernier, de 4,5 M$ à l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal, ainsi que l’ouverture du centre Google Brain Montréal. L’expertise qui se construit à Montréal est très attrayante à l’échelle internationale », a ajouté Mme Lamothe.

La plateforme Google Cloud offre des services infonuagiques pour les développeurs et les gestionnaires d’infrastructures numériques, comme des services de stockage, des outils de big data et d’autres optimisés pour l’apprentissage profond.

Montréal International et Hydro-Québec se réjouissent du fait que Google créera une de ses nouvelles régions infonuagiques à Montréal. Comme Microsoft et Amazon avant elle, Google montre par cette décision qu’elle souhaite tirer parti des avantages importants que présente le Québec pour le secteur des centres de données.

« Hydro-Québec a ce qu’il faut pour aider ces entreprises, affirme Éric Martel, président-directeur général de la société d’État. Les centres de données établis au Québec sont alimentés par une énergie verte. De plus, nous offrons les meilleurs tarifs d’électricité de l’Amérique du Nord et nous avons d’importantes quantités d’énergie disponibles. Choisir le Québec va de soi. »

Pour Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International, l’agence de développement économique du Grand Montréal, « la métropole a tous les atouts et tous les talents pour tirer profit de la révolution numérique, consolider sa longueur d’avance et développer une expertise de pointe. Montréal International s’engage d’ailleurs à promouvoir et à soutenir ce domaine prioritaire, en y attirant plus d’investissements étrangers et de talents stratégiques ».

Énergie propre
Hydro-Québec produit plus de 99 % de son électricité à partir de sources renouvelables. L’hydroélectricité du Québec est une énergie propre qui produit de très faibles émissions de gaz à effet de serre : 50 fois moins élevées que celles de l’énergie thermique tirée du gaz naturel, équivalentes à celles de l’éolien et cinq fois inférieures à celles du solaire photovoltaïque.

Tarifs attrayants
Par ailleurs, les tarifs d’électricité proposés aux exploitants de centres de données au Québec sont extrêmement concurrentiels, quatre fois plus bas qu’en Californie par exemple. De plus, le climat du Québec favorise une utilisation optimale des systèmes de refroidissement, ce qui réduit les coûts d’exploitation.

Spécialistes hautement qualifiés dans le domaine des technologies de l’information
Montréal est reconnue partout dans le monde pour la diversité des entreprises qui y sont établies, l’innovation qui y a cours, l’expertise qui y est concentrée, son infrastructure de télécommunications de grande qualité et ses travailleurs hautement qualifiés. Le secteur des technologies de l’information et des communications y est un pôle d’excellence d’envergure internationale et un grand axe du développement économique régional.

Vie privée
Que ce soit en vertu des lois fédérales ou québécoises applicables en la matière, l’environnement législatif québécois accorde une importance particulière à la protection de la vie privée. Pour une entreprise soucieuse de cet enjeu, le Québec est donc l’un des endroits dans le monde où il est avantageux d’installer un centre de données.

Laisser un commentaire