Montréal International salue la vision économique du gouvernement du Québec pour renforcer l’attractivité et la compétitivité de l’industrie aérospatiale

Stratégie québécoise de l’aérospatiale 2016-2026 : un accent particulier sur l’importance d’attirer des investissements étrangers stratégiques

Montréal, le 30 mai 2016 – Montréal International, l’organisme de promotion économique du Grand Montréal, salue avec enthousiasme la nouvelle Stratégie québécoise de l’aérospatiale du gouvernement du Québec, « Réinventer l’horizon », dévoilée ce matin par M. Philippe Couillard, premier ministre du Québec, et Mme Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique.

Les nouvelles orientations et mesures annoncées visent en effet à adapter l’industrie québécoise aérospatiale aux grandes mutations du secteur mondial. La Stratégie prévoit notamment d’attirer davantage d’investissements étrangers qui viendront renforcer et diversifier la chaine de valeur déjà en place.

« La Stratégie québécoise de l’aérospatiale va dans le même sens que les orientations adoptées par Montréal International pour développer l’industrie et conserver notre leadership à l’échelle mondiale », a déclaré M. Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International. « Il est essentiel de soutenir nos grands acteurs aéronautiques et d’attirer des joueurs complémentaires au sein de cette industrie de pointe, et nous nous réjouissons de constater que les mesures annoncées aujourd’hui viennent appuyer ces efforts. », a-t-il ajouté.

Montréal International est d’autant plus satisfait des mesures présentées aujourd’hui que celles-ci abondent dans le sens des recommandations formulées par l’organisation lors des consultations publiques. Dans le cadre de son mémoire déposé à l’automne dernier, Montréal International recommandait au gouvernement du Québec de prioriser notamment deux points repris dans la Stratégie :

  • L’attraction prioritaire d’entreprises de rang 1 ; des joueurs autour desquels s’articule de plus en plus la chaine de valeur mondiale en aérospatiale. Une enveloppe d’intervention de 150 M$ sur cinq ans est prévue à cet effet.
  • La mise en place d’un groupe de réflexion et d’interventiontactique en aérospatiale ; ce groupe, sur lequel siègera Montréal International, permettra d’intervenir de manière concertée pour attirer des entreprises stratégiques au Québec et dans le Grand Montréal.

« Je réitère également l’engagement de Montréal International à collaborer avec l’ensemble des partenaires, incluant le gouvernement du Québec, pour soutenir l’essor économique du Québec, en misant notamment sur les secteurs à haute valeur ajoutée, créateurs d’emplois et de richesse, tels que l’aérospatiale. La Stratégie dévoilée aujourd’hui permettra assurément aux acteurs du développement économique québécois d’être tout aussi diligents dans de futurs projets que l’a été le gouvernement du Québec dans le cadre d’un investissement récent comme celui de Bell Helicopter à Mirabel. », a ajouté M. Bolduc.

Mentionnons que la région métropolitaine de Montréal accueille une des plus importantes grappes aéronautiques dans le monde. Le Québec assure à lui seul plus de 50 % des emplois et des ventes du secteur aérospatial canadien et 70 % de ses investissements de recherche et développement. Au cœur de la réussite mondiale de ce secteur, on compte quatre équipementiers d’origine établis au Québec et chefs de file mondiaux – Bombardier, Bell Helicopter Textron Canada, Pratt & Whitney Canada et CAE – de même que près de 200 petites et moyennes entreprises (PME).

Consulter la Stratégie québécoise de l’aérospatiale 2016-2026.

À propos de Montréal International 

Montréal International (MI) agit comme moteur économique du Grand Montréal pour attirer de la richesse en provenance de l’étranger, tout en accélérant la réussite de ses partenaires et de ses clients. MI a comme mandats d’attirer dans la région métropolitaine des investissements étrangers, des organisations internationales et des talents stratégiques, ainsi que de promouvoir l’environnement concurrentiel du Grand Montréal. Il s’emploie également à identifier les enjeux prioritaires liés à l’attractivité de la région et à présenter des recommandations aux instances gouvernementales pour soutenir les secteurs à haute valeur ajoutée et créateurs d’emplois au Québec.

Créé en 1996, Montréal International est un organisme à but non lucratif, financé par le secteur privé, les gouvernements du Canada et du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et la Ville de Montréal.

Laisser un commentaire