Montréal : une rampe de lancement pour l’expansion des sciences de la vie et des technologies de la santé, selon Accreon

Quand Montréal International a suggéré à Accreon, une société de technologies et de services aux entreprises du secteur de la santé établie à Boston, d’ouvrir un bureau dans le Grand Montréal en 2015, la proposition a été accueillie avec un certain scepticisme. « À cette époque, nous étions présents aux États-Unis et au Canada, mais nous n’avions aucun client au Québec », explique Eric Demers, président-directeur général d’Accreon.

Montréal International, organisme à but non lucratif ayant pour mandat d’attirer dans la région métropolitaine des investissements étrangers, des organisations internationales et des talents stratégiques, a fait valoir à Accreon qu’une présence au Québec avait le potentiel d’accélérer sa croissance. « Nous leur avons montré qu’ils passaient à côté des multiples occasions et que le marché montréalais présentait un potentiel élevé pour eux, se rappelle Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International. En fait, le Grand Montréal est en train de devenir un leader mondial en sciences de la vie et technologies de la santé (SVTS), comme en témoigne l’importante délégation présente au congrès Bio International Convention à Boston, auquel ont assisté plus de 16 000 leaders de l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies. »

Une analyse exhaustive du marché a cependant convaincu Accreon. En mai 2017, la société a annoncé l’ouverture d’un nouveau bureau à Montréal et le lancement d’une campagne visant à recruter des développeurs, des analystes d’affaires, des chargés de projet et des experts en assurance qualité dans le cadre de l’expansion de ses activités.

La création d’une trentaine d’emplois a d’abord été annoncée. Par la suite, avec l’aide de l’équipe dédiée aux SVTS de Montréal International, à l’origine d’initiatives comme le site www.lifetechmtl.com, Accreon a conclu de nombreuses ententes au Québec et prévoit accentuer sa présence sur le marché montréalais. « Notre équipe devrait compter 20 personnes dès la fin de 2018 et nous voudrions la doubler en 2019, déclare M. Demers. Nous investissons actuellement dans le capital humain et dans d’importants projets de vente et de marketing dans la région métropolitaine afin de poursuivre notre croissance. »

Accreon a reconnu très tôt l’importance de contribuer à l’écosystème des SVTS du Grand Montréal, regroupé au sein de la grappe Montréal InVivo, qui est constitué de quelque 600 organismes. « Montréal est une ville très bien connectée, et nous nous engageons à jouer un rôle actif dans la collectivité, continue M. Demers. Il ne fait aucun doute que notre expertise sera mise à profit. »

Chef de file du secteur

Avec plus de 10 ans d’expérience à son actif, Accreon est devenu un chef de file dans son domaine d’activités, qui incluent les services-conseils, l’intégration, la mise en œuvre et le développement, grâce à une vision plus stratégique des projets comparativement à de nombreux fournisseurs de services.

À la suite d’un rachat par les cadres en 2015, l’entreprise a accéléré sa croissance aux États-Unis et a renforcé sa position de chef de file au Canada. « Nous sommes déjà bien implantés à Toronto, à Fredericton et à Charlottetown, et nous avons l’intention de décrocher davantage de contrats au Canada grâce à notre bureau de la région métropolitaine, déclare M. Demers. De plus, Montréal est une porte d’entrée en Amérique du Nord et nos employés pourront se déplacer facilement aux États-Unis pour y visiter nos clients. »

shutterstock_495867241

À l’heure actuelle, Accreon est très actif auprès de fournisseurs de solutions pharmaceutiques et de soins de santé, notamment des entreprises offrant des services de radiologie et d’imagerie, des fournisseurs de systèmes au secteur pharmaceutique et des entreprises offrant des solutions aux cliniques et aux hôpitaux. « Nous ne travaillons pas encore directement avec les fournisseurs de soins de santé et les pharmaceutiques, mais des projets intéressants sont prévus, indique M. Demers. Dans les faits, Accreon possède une vaste expérience dans tout ce qui touche à la gestion des médicaments, aux exigences cliniques et aux flux de travail dans les hôpitaux. Nous savons gérer les données à tous les niveaux afin de garantir des résultats. »

Hubert Bolduc note que l’arrivée d’Accreon dans la région métropolitaine accentuera le rôle de la grappe des SVTS en tant que moteur d’innovation et contribuera à l’économie de la province. « Le gouvernement du Québec a récemment lancé la Stratégie québécoise des sciences de la vie afin de favoriser l’expansion de cette grappe et d’attirer davantage de sociétés comme Accreon dans le Grand Montréal. Nous sommes très enthousiastes quant à l’avenir », ajoute-t-il.