Nestlé Skin Health investit 46 M$ dans le Grand Montréal pour répondre à la demande croissante en matière de santé de la peau

Un projet structurant pour la fabrication de pointe en sciences de la vie

cetaphil

Montréal, le 22 janvier 2016 – Nestlé Skin Health, chef de file mondial en recherche, développement et commercialisation de solutions innovantes pour la santé de la peau, des cheveux et des ongles, investit 46 millions de dollars pour l’expansion de sa division médicale Galderma, située à Baie-D’Urfé, dans le Grand Montréal. L’usine montréalaise prévoit notamment accroître sa capacité de production et accueillir 65 nouvelles recrues, qui s’ajouteront aux 315 emplois actuels.

Le gouvernement du Québec a également annoncé, en marge du Forum économique mondial de Davos, l’octroi d’une contribution financière non remboursable de 418 000 $ dans le cadre de ce projet.

Nestlé Skin Health, qui emploie près de 6 000 personnes à travers le monde, propose des solutions issues de la recherche scientifique pour de nombreuses affections de la peau, des cheveux et des ongles, telles que l’acné, la rosacée, l’onychomycose, le psoriasis, les dermatoses cortico-sensibles, les désordres pigmentaires, le cancer de la peau, et offre des solutions médicales contre le vieillissement cutané.

Pour concrétiser son expansion dans la métropole québécoise, la société a pu compter sur l’accompagnement stratégique de Montréal International, l’agence de promotion économique du Grand Montréal. Selon son président-directeur général, M. Hubert Bolduc, l’investissement de Galderma constitue un indicateur significatif de l’attrait que la métropole québécoise exerce sur les sociétés étrangères.

« L’industrie des sciences de la vie et technologies de la santé (SVTS) du Grand Montréal est un moteur économique pour la région, avec une masse critique de leaders industriels et de travailleurs qualifiés, un environnement de R-D propice à la compétitivité des entreprises et des coûts d’exploitation parmi les plus concurrentiels », a déclaré M. Bolduc. « Il est fondamental de promouvoir ces atouts auprès des sociétés étrangères comme Nestlé Skin Health, qui créent des emplois de qualité, stimulent l’innovation et rehaussent le niveau de productivité dans la métropole », a-t-il ajouté.

Mentionnons que le Grand Montréal regroupe sur son territoire plus de 2 200 filiales de sociétés étrangères, qui comptent pour 10 % de l’emploi privé et 20 % de son PIB. Dans le secteur des SVTS, on y répertorie 200 établissements étrangers et 20 000 emplois.

À propos de Montréal International (www.montrealinternational.com)

Montréal International agit comme moteur économique du Grand Montréal pour attirer de la richesse en provenance de l’étranger, tout en accélérant la réussite de ses partenaires et de ses clients. L’organisation a comme mandats d’attirer dans la région métropolitaine des investissements étrangers, des organisations internationales et des talents stratégiques, ainsi que de promouvoir l’environnement concurrentiel du Grand Montréal. Il s’emploie également à identifier les enjeux prioritaires liés à l’attractivité de la région et à présenter des recommandations aux instances gouvernementales pour soutenir les secteurs à haute valeur ajoutée et créateurs d’emplois au Québec.

Créé en 1996, Montréal International est un organisme à but non lucratif, financé par le secteur privé, les gouvernements du Canada et du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et la Ville de Montréal.

Pour consulter la carte interactive du Grand Montréal des affaires : montrealinternational.com/carte-des-entreprises

Pour s’inscrire à Contact MTL, le réseau des ambassadeurs du Grand Montréal : contactmtl.com

Laisser un commentaire