Thales mise sur Montréal pour son hub mondial en intelligence artificielle

Thales, leader mondial des solutions technologiques pour les marchés de l’aérospatiale, des transports et de la défense, a choisi de miser sur le Grand Montréal pour le développement de son hub mondial en intelligence artificielle, avec la création d’un centre de recherche et de technologie spécialisé nommé cortAIx.

Cette nouvelle initiative, qui nécessitera des investissements de 25 M$ de la multinationale française, devrait entraîner la création d’une cinquantaine d’emplois à forte valeur ajoutée, essentiellement des chercheurs et des développeurs spécialisés en intelligence artificielle.

Thales-intelligence-artificielle-Montreal

« Thales, leader mondial présent dans 56 pays, a compris que c’est ici, à Montréal, que se dessine la révolution de l’intelligence artificielle », a déclaré Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International.

« En moins de deux ans, la région est devenue l’un des pôles de l’intelligence artificielle les plus attractifs au monde, grâce à la présence de plus de 250 chercheurs réputés et grâce à son écosystème collaboratif unique. L’an dernier, 20 % des investissements que nous avons facilités étaient concentrés dans ce seul secteur et les résultats de 2017 dépassent déjà toutes nos attentes. »

Le nouveau centre aura pour mission de promouvoir des applications d’intelligence artificielle sûres et éthiques pour le vaste portefeuille de produits Thales.

Ses chercheurs se consacreront à des activités de recherche appliquée menant à la création de solutions pour aider les compagnies aériennes, les opérateurs de satellites, les contrôleurs aériens, les opérateurs de transport, les forces armées et les gestionnaires d’infrastructures, à prendre les meilleures décisions dans des moments décisifs.

L’équipe montréalaise de cortAIx travaillera en étroite collaboration avec l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA), l’Institut de valorisation des données (IVADO), l’Institut Vector de Toronto, et la Digital Factory, un autre centre spécialisé en IA de Thales qui verra le jour à Paris en 2018.

Yoshua-Bengio-intelligence-artificielle-montreal

« La proximité de l’expertise combinée du MILA de IVADO et du riche écosystème des universités et laboratoires d’IA, font de Montréal et du Canada un environnement idéal pour développer cortAIx », a déclaré Patrice Caine, président-directeur général de Thales.

« Grâce au leadership de Thales et au soutien de nos partenaires, nous mettrons à profit l’écosystème unique de Montréal qui rassemble des talents et une créativité de classe mondiale afin de promouvoir les applications d’intelligence artificielle éthiques dans le monde entier. »

Établi sur la rue Saint-Urbain, dans le quartier Mile-Ex, le cortAlx devrait débuter ses activités dès janvier prochain.

Rappelons que ces dernières semaines, plusieurs grands joueurs incontournables ont joint l’écosystème montréalais de l’intelligence artificielle, notamment Microsoft, Facebook, Samsung et, plus récemment, Google DeepMind.

Consultez notre portrait pour en apprendre davantage sur le Grand Montréal : plaque tournante de l’intelligence artificielle.

À lire aussi dans la presse :

Thales ouvre un centre de recherche en intelligence artificielle à Montréal (Radio-Canada)

La multinationale Thales choisit Montréal (TVA Nouvelles)

Intelligence artificielle : Thales choisit Montréal (La Presse)

Thales creates new artificial intelligence hub in Montreal (Bloomberg) 

Thales investit aussi l’intelligence artificielle à Montréal (Le Figaro)

Laisser un commentaire