Ajouter

Ubisoft, 15 ans de succès dans le Grand Montréal

Il y a 15 ans, Ubisoft s’implantait dans le Grand Montréal. La combinaison d’incitatifs ciblés et de talents créatifs a permis au studio d’Ubisoft de devenir une carte de visite pour le Grand Montréal, attirant du même coup une panoplie d’autres joueurs majeurs du secteur du jeu vidéo et faisant de la métropole la capitale mondiale du développement de jeux vidéo. Nous vous présentons ici une brève analyse de la venue et du développement de ce géant du jeu vidéo dans le Grand Montréal.

En 1997, Ubisoft voulait pénétrer le marché nord américain. Hésitant entre la région de Boston, le Nouveau-Brunswick et le Québec, les frères Guillemot, les patrons d’Ubisoft en France, ont finalement choisi le Grand Montréal pour son climat d’affaires unique. Selon Yannis Mallat, PDG d’Ubisoft Montréal, « Ubisoft a rapidement vu le potentiel de Montréal pour le développement de jeux vidéo; il y avait déjà quelques joueurs dans l’industrie, tels Softimage, qui était déjà ici et Montréal a aussi d’excellentes universités. Le gouvernement du Québec a rapidement constaté que l’industrie pourrait croître au Québec, donc ils ont facilité l’établissement des studios. Au Québec, même si les gens sont nord-américains, il y a une présence de culture européenne, donc il y a beaucoup de créativité. Les gens sont des créateurs talentueux, mais ils savent aussi ce qu’est un blockbuster »[1].

Pour attirer Ubisoft à Montréal, les gouvernements du Québec et du Canada de l’époque avaient compris qu’ils devaient participer au projet en offrant différentes aides gouvernementales. Selon Cédric Orvoine, directeur des communications pour Ubisoft Montréal et Toronto : « Tous les gens de l’industrie (du jeu vidéo) du Québec à qui vous parlerez vous diront que les incitatifs mis en place il y a 14-15 ans sont une des raisons clés expliquant le succès de cette industrie montréalaise. »[2].

Au départ, on prévoyait un studio comptant 560 employés pour la fin 2002 avec une possibilité d’atteindre 800 en 2007. Aujourd’hui, Ubisoft Montréal compte plus de 2 000 employés, soit le tiers de l’industrie des jeux vidéo au Québec. Bien que les incitatifs offerts par les gouvernements ont aidé le développement de l’entreprise et de l’industrie, il ne faut surtout pas oublier l’importance de la main-d’œuvre, comme nous le rappelle Yannis Mallat : « Un des éléments fondamentaux qui nous ont fait rester, c’est le grand talent créatif qu’on a trouvé à Montréal. Sans ce talent, je ne pense pas que l’industrie québécoise se serait développée ainsi. »[3].

Il est possible d’obtenir plus d’information sur l’industrie du jeu vidéo du Grand Montréal en consultant le Profil des technologies de l’information et des communications développé par Montréal International.


[1] Citation tirée de l’article The French-Canadian Connection: A Q&A With Yannis Mallat, Ubisoft Montreal par Mathew Kumar sur le site Gamasutra.com en octobre 2012. Traduction libre.

[2] Citation tirée de l’article Video game subsidy battle heats up par Emily Chung sur le site cbc.ca en octobre 2012. Traduction libre.

Laisser un commentaire