Zenika choisit la métropole québécoise pour son siège social nord-américain

Zenika, leader français des services informatiques et de la transformation numérique, implante son siège social nord-américain dans le Grand Montréal, entrainant la création de 50 emplois sur trois ans.

Zenikia Montreal

De gauche à droite : M. Stéphane Paquet, vice-président Investissements étrangers et Organisations internationales. Mme Valérie Plante, mairesse de Montréal et M. Carl Azoury, président de Zenika.

L’annonce a été faite par M. Carl Azoury, cofondateur et président de Zenika, en présence de Mme Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal, lors de la Conférence de Paris organisée par le Forum économique international des Amériques.

« Montréal est l’une des villes dont on parle le plus actuellement en France et ailleurs dans le monde, il était donc naturel pour nous d’y établir un siège pour faire le saut en Amérique du Nord dans le cadre de notre expansion à l’international », a souligné M. Azoury. « La vitalité économique de la métropole et la transformation numérique qui s’y opère sont telles que nous avons décidé d’y mettre en place un centre de R-D, qui permettra de miser davantage sur le développement de produits », a-t-il ajouté.

Reconnue pour sa méthodologie, son expertise dans les technologies du web, de la mobilité et des mégadonnées, Zenika propose une gamme de services sur mesure, alliant conseils, formation et réalisation aussi bien aux petites qu’aux grandes entreprises.

Conference de Paris

L’agence se démarque notamment par son ZenikaLab, permettant aux clients de tester de nouvelles solutions très rapidement avant de s’engager, et par son agence digitale Aya, qui réalise des projets web de A à Z.

« C’est avec fierté que Montréal accueillera le nouveau siège social nord-américain de Zenika. Je suis particulièrement heureuse que le leader français des services informatiques ait été séduit par le caractère innovateur, dynamique et vibrant de Montréal. Plusieurs grands noms du monde des technologies de l’information ont choisi de s’établir à Montréal, notamment en raison de l’expertise qu’offrent les milliers d’employés qui y travaillent. Les emplois qui seront créés par l’arrivée de Zenika mettent en lumière le pouvoir d’attraction de Montréal et de ses travailleurs. Zenika contribuera, avec les grands joueurs sur lequel Montréal compte déjà, à définir l’économie de demain », a déclaré Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Fondée en 2006 à Paris, Zenika compte aujourd’hui plus de 300 employés à Singapour, à Montréal et au sein de six agences en France, où elle occupe le 3e rang du palmarès 2017 Great Place To Work dans la catégorie des moins de 500 salariés, classement qui répertorie les entreprises où il fait bon travailler.

Zenika France

De gauche à droite : M. Carl Azouly, président de Zenika, Mme Valérie Plante, mairesse de Montréal et M. Stéphane Paquet, vice-président Investissements étrangers et Organisations internationales. Photo Crédit : Projet Montréal 2017

L’entreprise entend d’ailleurs contribuer à la communauté montréalaise, notamment par une collaboration avec les établissements d’enseignement spécialisés pour la recherche de talents stratégiques et la formation des étudiants.

Montréal International, l’agence de promotion économique du Grand Montréal, a accompagné l’entreprise dans son projet d’implantation. « La décision de Zenika renforce le statut du Grand Montréal parmi les métropoles les plus attractives au monde. La France, avec ses entreprises en technologies de l’information, représente un immense marché pour Montréal. Il est donc fondamental de promouvoir les atouts économiques de la région, incluant son bassin de talents qualifiés, ses universités de classe mondiale et son énorme potentiel d’innovation », a déclaré M. Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International.

Mentionnons qu’entre 2011 et 2016, le nombre de travailleurs spécialisés en technologies de l’information et des communications (TIC) dans le Grand Montréal a augmenté de 23 %, pour atteindre 137 000. En 2016, 70 % des projets d’investissements facilités par Montréal International étaient concentrés dans le seul secteur des TIC.

À propos de Zenika
Créé en 2006, Zenika est un cabinet d’innovation technologique, managériale et organisationnelle, qui accompagne les entreprises dans leur transformation numérique.

Zenika est avant tout une entreprise avec la capacité de s’adapter et se positionner sur de nouveaux créneaux technologiques, en regroupant des profils variés dans divers domaines d’expertise.

Laisser un commentaire