Un ambassadeur montréalais pour l’économie verte mondiale

L’écosystème du développement durable du Grand Montréal et du Québec vient de frapper un grand coup sur la scène internationale. En effet, Denis Leclerc, Président et chef de la direction d’Écotech Québec, la grappe québécoise des technologies propres, a récemment été nommé président du conseil d’administration de l’International Cleantech Network (ICN).

icn_logo

ICN, un réseau exclusif basé à Copenhague, au Danemark, et qui rassemble de manière ciblée des grappes de technologies propres provenant d’Asie, Afrique, Europe et Amérique du Nord, a pour mission de contribuer à une économie verte par l’entremise des technologies propres. M. Leclerc contribuera donc aux plus hauts niveaux à l’évolution de ce secteur crucial pour l’avenir de la planète.

Une économie verte dynamique et en pleine croissance

La nomination de M. Leclerc à un poste aussi prestigieux n’émane pas du hasard. En effet, l’excellent travail d’Écotech Québec se base sur la haute densité d’entreprises québécoises innovantes en technologies propres. La plus forte concentration de ces entreprises se trouve d’ailleurs dans le Grand Montréal, où sont également situés des pôles de recherche et institutions universitaires de renommée internationale. Notamment, l’Université McGill, l’École de technologie supérieure (ETS) et Polytechnique Montréal – pour ne nommer que ceux-là – sont très actives dans l’avancement des technologies propres et liées au développement durable.

À cet écosystème s’ajoutent des filiales de groupes internationaux qui profitent des conditions favorables à la R-D du Grand Montréal, de l’accès au talent, à l’excellence et à la créativité du milieu, ainsi que de l’accès facile aux marchés nord-américains et européens grâce au pôle logistique intermodal montréalais.

Parmi les multinationales qui ont fait des investissements majeurs dans le Grand Montréal et qui œuvrent dans les domaines des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et de la mobilité électrique et intelligente se trouvent ABB, Andritz Hydro, Bathium (Groupe Bolloré), Car2Go, Clariant (Phostech), EDF EN, Enercon, Schneider Electric, Senvion, Siemens et Voith Hydro.

Une forte concentration d’organisations internationales

En plus des succès de son économie verte, la présence de 8 organisations internationales dédiées au développement durable, tels la Commission de coopération environnementale, le Secrétariat de la convention sur la diversité biologique ou encore le Fonds multilatéral aux fins d’application du Protocole de Montréal, positionne le Grand Montréal parmi les principaux pôles décisionnels mondiaux du développement durable. L’arrivée prochaine de Future Earth à Montréal, les projets d’investissements à venir dans ce secteur en pleine croissance et la nomination de M. Leclerc confirment d’ailleurs cette réputation et ancrent solidement la métropole dans le 21ème siècle!

Nikolaus Hottenroth, Directeur, Développement des Affaires

Laisser un commentaire