Aménager l’est de Montréal

Par Luciano D’Iorio, Directeur général, Cushman & Wakefield Québec

À l’approche des élections provinciales générales en octobre prochain, plusieurs annonces ont été faites à propos du transport en commun ainsi que de l’infrastructure routière. Ces annonces – certaines d’entre elles attendues de longue date – sont des mesures particulièrement bien accueillies, car elles portent sur les infrastructures et le transport en commun et qui ont contribué au développement de l’est de la ville. Si les efforts de développement se poursuivent sur l’Île, l’est de Montréal sera à la hauteur. En permettant à sa main d’œuvre un meilleur accès au transport en commun et aux camions de circuler plus facilement, les projets de développement et les transactions vont sans aucun doute se poursuivre pendant de nombreuses années encore.

Plusieurs nouveaux projets d’aménagement privés et publics sont prévus dans l’est de Montréal. Au fil des années, ce secteur de la ville a été témoin d’une croissance sporadique, mais aussi d’un recul économique qui a forcé les promoteurs et les investisseurs à réinventer leurs propriétés.

Compte tenu de la flambée actuelle du marché, la demande pour des locaux industriels et des terrains prêts à accueillir la première pelletée de terre dépasse largement l’offre. Les promoteurs qui possèdent des actifs dans l’Est voient enfin leurs espoirs se réaliser.

Le Technopôle Angus

La réalisation du projet Technopôle Angus de la Société de développement Angus ces dernières années est une indication d’un avenir prometteur pour les autres promoteurs du secteur de l’est de la ville. 

L’une des premières annonces préélectorales faites par le gouvernement est un engagement d’investir 20,5 millions de dollars dans les infrastructures de Technopôle Angus. Le plan directeur de l’Écoquartier élaboré selon les normes LEED-ND V4 Platine comprend 895 mille pieds carrés de logements sociaux, de bureaux, de commerces de détail ainsi qu’une école primaire.

angus

Crédit photo : Société de développement Angus

Au cours des quelques années à venir, Technopôle Angus ouvrira les portes d’une nouvelle école primaire de langue française pouvant accueillir jusqu’à 400 élèves ainsi que deux ateliers éducatifs. La composante résidentielle du projet comportera 395 mille pieds carrés d’appartements familiaux en copropriété de deux à quatre chambres dont 80 % seront des logements sociaux et abordables. La prévente a déjà commencé. On prévoit également un immeuble de bureaux de 485 mille pieds carrés et 32 000 pieds carrés de commerces de détail. Le stationnement souterrain pourra accueillir jusqu’à 550 véhicules. Le coût du projet est évalué à 250 millions de dollars. Évidemment, à en juger par le succès remporté par le Technoparc, ce projet promet également de remporter un vif succès.

LAssomption/Souligny

Une autre annonce faite ce printemps porte sur le prolongement du boulevard L’Assomption et de l’avenue Souligny. Cette annonce du gouvernement fédéral représente un investissement de 45,8 millions de dollars destinés à faciliter l’accès au terminal portuaire à conteneurs du Port de Montréal. Cette nouvelle a été accueillie favorablement, car elle va donner lieu à plusieurs projets immobiliers.

Quelques transactions importantes conclues au cours des quelques dernières années démontrent effectivement un intérêt accru pour la région.

Canadian Steel Foundries

Le terrain d’environ 2,4 millions de pieds carrés est situé tout juste à l’ouest des rues Dickson et Notre-Dame. Tout prolongement du boulevard L’Assomption nécessitera fort probablement des parties de ce terrain.

Le nouveau propriétaire, Ray-Mont Logistiques, se penche à l’heure actuelle sur plusieurs possibilités pour ce terrain, mais selon un rapport réalisé par la Société Radio-Canada, Ray-Mont Logistiques se trouve en litige avec la Ville relativement à des usages permis du terrain. L’administration Plante de l’arrondissement envisage des consultations publiques afin de revoir l’avenir de tout ce secteur.   

LAssomption entre Hochelaga et Sherbrooke Est

À l’heure actuelle, deux grands lopins de terre sur l’Assomption sont mûrs pour un aménagement. Rosdev, l’entreprise propriétaire de l’ancien entrepôt de réfrigération Métro à l’angle de L’Assomption et Hochelaga, songe à aménager le terrain de 700 mille pieds carrés pour y installer des magasins de grandes surfaces, pour un total de 250 mille pieds carrés.

Juste au nord de ce site, et à distance de marche du métro L’Assomption, de la ligne verte à de Marseilles, des promoteurs envisagent d’ajouter 1 000 unités d’habitation et jusqu’à 150 mille pieds carrés de locaux à bureaux.

Viau Mondelez Factory

L’immeuble de 300 mille pieds carrés sur 500 mille pieds carrés de terrain abritait, jusqu’à tout récemment, les biscuits Oreo de Mr. Christie, à l’angle des rues Viau et de Marseilles. L’immeuble est en attente d’un investisseur qui saura apprécier la proximité de l’immeuble à la ligne verte du métro ainsi qu’au Stade olympique et au stade Saputo.

Ce quartier est sans contredit en transition : la tour du Stade olympique, abritera dès l’automne des milliers d’employés du Mouvement Desjardins, qui occupent environ 80 % de l’espace disponible de la Tour.  

Dickson – Mabe

Shapiro Group et Triad ont récemment fait l’acquisition des anciennes installations manufacturières Mabe d’environ 500 mille pieds carrés et situées sur presque 1,3 million de pieds carrés d’un terrain situé à l’angle des rues Dickson et Notre-Dame Est. Les installations sont à louer, affichant des plafonds de 55 pieds. Ce site va sans aucun doute trouver des locataires dans un marché qui, selon M. Renaud Fortin, commissaire au développement économique de l’arrondissement Mercier- Hochelaga-Maisonneuve, « ne répond pas à la demande. Nous avons couramment une demande d’un million de pieds carrés! »

 STM

La STM a récemment annoncé qu’elle allait construire trois nouveaux garages pour accueillir la flotte supplémentaire d’autobus promise par l’administration Plante. L’un de ces garages sera situé à l’angle des rues Souligny et Dickson sur un terrain de 550 mille pieds carrés. Ce projet attirera des centaines d’ouvriers dans le quartier au cours des prochaines années. Les travaux de construction devraient être achevés d’ici 2023. 

Autoroute 25/Notre Dame Est

Une autre transaction récente est celle de la vente à Divco du campus Energizer/Johsnson & Johnson de la rue Notre-Dame. L’immeuble de 500 mille pieds carrés situé sur un terrain de 1,3 million de pieds carrés est déjà occupé à 60 %. Divco est d’avis que l’immeuble sera bientôt entièrement loué, compte tenu de la demande élevée dans la région et la proximité du site à l’autoroute 25 et au Port de Montréal.

Autoroute 25/Sherbrooke Est

Le centre commercial Place Versailles abrite depuis plus de 15 ans dans sa tour adjacente au métro Radisson de la ligne verte, le service de police de Montréal. La police a acheté son propre immeuble, situé plus à l’est sur la rue Sherbooke, et qui abrite également ses installations de formation. Le déménagement laissera un local à bureaux de 55 mille pieds carrés à louer au début de 2019.

Autoroute 25/40

Bien que le taux d’inoccupation du marché des bureaux adjacent d’Anjou se situe à 15 %, l’accès au transport en commun est un avantage dans ce marché et il le sera davantage avec la construction de la ligne bleue.

Depuis l’annonce faite au printemps de la création de la ligne bleue, les promoteurs attendent de voir l’emplacement exact des cinq stations qui seront liées au système du métro de Montréal. Cela apportera des changements à la partie nord-est de la ville qui est mal desservie par le transport en commun à l’heure actuelle. Les dessins préliminaires montrent le métro souterrain le long de la rue Jean-Talon Est à partir de la station de métro Saint-Michel vers Anjou, qui sera le nouveau terminus de l’est de la ligne bleue.

Compte tenu de la fermeture du local de 120 mille pieds carrés de Sears aux Galeries d’Anjou, Cadillac Fairview est à l’affût de toutes les possibilités d’aménagement, y compris la conversion de l’espace en locaux à bureaux. Cadillac Fairview a dépensé plus de 85 millions de dollars ces dernières années pour rafraîchir les Galeries d’Anjou et ajouter de nouveaux magasins, y compris Winners et Saks OFF 5th. Cela témoigne sans contredit de la forte attirance régionale du centre.

Terrain Shell

À la fin de l’année dernière, Groupe Laganière, une entreprise locale de réhabilitation de sites, a acheté une partie de l’ancienne raffinerie Shell. Le terrain mesure presque 10 millions de pieds carrés. Selon la vision de Laganière, vision qui a été partagée lors d’un déjeuner-causerie à l’IDU, ce n’est qu’une entreprise parmi d’autres qui ramènera l’emploi dans le secteur. Le groupe est en quête de diverses possibilités d’aménagement du terrain. Nous nous attendons à avoir d’autres nouvelles du groupe plus tard cette année alors que la Ville de Montréal tiendra des consultations publiques relativement à un parc proposé sur une partie du terrain acheté.