Budget fédéral 2016-2017 : des investissements en infrastructure, en recherche et en technologies propres pour relancer l’économie canadienne

Le gouvernement du Canada a dévoilé son budget pour l’année 2016-2017 ce mardi 22 mars 2016. Sans surprise, le gouvernement annonce un déficit de 29,4 G$ pour l’année à venir. En contrepartie, il s’engage à investir 120 G$ sur dix dans les infrastructures, ainsi que des sommes importantes en technologies propres et en recherche.

Le gouvernement envoie aussi un signal positif aux secteurs de pointe en annonçant une nouvelle enveloppe pouvant aller jusqu’à 800 M$ sur quatre ans, à compter de 2017- 2018, afin de soutenir les réseaux et les grappes d’innovation.

Faits saillants concernant les mandats de Montréal International

Allocation de 120 G$ sur dix pour les infrastructures sociales, le transport en commun et les infrastructures vertes

Investissements en technologies propres

  • Soutien de 62,5 M$ sur deux ans afin de soutenir le déploiement de l’infrastructure destinée aux carburants de remplacement, y compris l’infrastructure de recharge de véhicules électriques
  • Accroissement de l’aide fiscale pour l’énergie propre sous forme de déduction pour amortissement (DPA) accéléré pour la recharge des véhicules électriques et le stockage de l’énergie électrique; L’objectif du gouvernement étant d’encourager les entreprises à investir dans le matériel de production de technologies propres
  • 20 M$ sur huit ans, à compter de 2018-2019 afin de créer deux nouvelles chaires d’excellence en recherche du Canada dans des domaines liés aux technologies propres et durables
  • Augmentation de 50 M$ du montant total annuel de soutien aux technologies propres accordé par les organismes de développement régional pour atteindre 100 M$ à compter de 2016-2017
  • Octroi de 1 G$ sur quatre ans, à compter de 2017-2018 afin d’appuyer les technologies propres, notamment dans les secteurs de la foresterie, des pêches, de l’exploitation minière, de l’énergie et de l’agriculture.

Augmentation des sommes allouées à la recherche

  • 95 M$ de plus aux conseils subventionnaires, dont 30 M$ pour l’Institut de recherche en santé du Canada, et 30 M$ pour le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
  • 237,2 M$ pour Génome Canada, 12 M$ sur deux ans pour le Réseau de cellules souches et 20 M$ sur trois ans à la Fondation Neuro Canada

Attribution d’une enveloppe pouvant aller jusqu’à 800 M$ sur 4 ans à partir de 2017-2018 pour renforcer les réseaux et les grappes d’innovation

  • Plus de détails à ce sujet seront annoncés prochainement

Par Francis Langlois
Analyste principal, Études économiques

Laisser un commentaire