Conseils d’experts : Daniel Charron, associé directeur et Annie-Claude Bélisle Denis, chargée de projets chez Octane

11 avril 2016

Savoir communiquer avec les Montréalais : un incontournable pour s’établir dans le marché

Astucieuses, ambitieuses et pleines d’initiatives, les entreprises qui choisissent de s’installer à l’étranger rencontrent de nombreux défis et des obstacles imprévisibles.

Heureusement, des organisations comme Montréal International (MI) facilitent leur intégration. Moteur économique du Grand Montréal depuis maintenant 20 ans, MI attire la richesse en provenance de l’étranger, tout en accélérant la réussite de ses partenaires et de ses clients. De tous les défis des entreprises étrangères qui s’établissent dans notre belle ville, l’interdépendance des communications et des relations publiques avec la culture et les enjeux propres à Montréal se traduit en un fort besoin de soutien local. L’accompagnement d’une firme québécoise présente de nombreux avantages concrets pour appuyer la stratégie d’entrée sur le marché d’entreprises, toutes industries confondues.

Pour mieux comprendre le rôle des communications, de l’acceptabilité sociale, des relations publiques et gouvernementales dans l’intégration de votre organisation au marché du Grand Montréal, fiez-vous à des experts pour vous en montrer les rouages.

Comprendre la culture et la culture d’affaires

Pour développer des stratégies adaptées à un nouveau marché, il faut apprivoiser ses spécificités et comprendre ses subtilités. Connaitre les États-Unis ne suffit pas pour comprendre le marché canadien et les différentes cultures qui le composent. Parler l’une de nos deux langues officielles, ou même les deux, ne suffit pas non plus pour établir le dialogue.

Une organisation qui exporte ses activités a besoin d’être accompagnée dans ses démarches pour apprendre à communiquer de façon pertinente. Elle pourra mettre en valeur les caractéristiques qui la distinguent tout en évitant les pièges qui freineraient son déploiement économique et commercial.

S’adresser aux pouvoirs publics

Communiquer avec les décideurs politiques, les fonctionnaires et les élus prétend à un discernement judicieux des règles et des pratiques en vigueur pour être entendu, et ce, à tous les paliers de l’appareil gouvernemental ou auprès des institutions publiques. Pour les étrangers, notre système gouvernemental à trois paliers peut présenter des défis de compréhension des rôles de chacun et des moyens efficaces de communiquer.

Parler aux médias

Comprendre les médias étrangers nécessite temps, ressources et recherche. C’est rarement une priorité pour une entreprise de multiplier les efforts de relations publiques, mais ça demeure un moyen accessible, abordable et efficace de se faire remarquer. Pour comprendre les médias locaux, il faut en connaitre la langue, l’appartenance politique, le créneau de publication, le public cible, etc.

Plus encore, les contacts avec les médias naissent de relations interpersonnelles construites au fil du temps, permettant de développer une confiance et d’établir des échanges profitables entre journalistes et administrateurs, gestionnaires ou autres. Partenaires, influenceurs, spécialistes, journalistes, chroniqueurs, éditorialistes, blogueurs, autant de vecteurs d’information et d’opinions avec lesquels il faut savoir composer pour obtenir une écoute adéquate.

Échanger avec la communauté

Certains projets et les enjeux qu’ils soulèvent exigent une fine connaissance du processus de consultation publique pour proposer une approche adéquate. L’arrivée d’une entreprise étrangère peut susciter un questionnement, une certaine rigidité de la part des particuliers.

L’importance de s’adresser aux pouvoirs publics et de créer des liens avec les médias locaux peut être prioritaire pour un entrepreneur qui veut s’installer dans le marché montréalais. Bien que l’émergence de ces relations soit porteuse, engager la communauté citadine dans votre projet d’entreprise, vos nouveaux voisins, contribuera au succès de votre installation à long terme. La tendance étant à la consommation de produits locaux, l’appui des gens d’ici aura d’autant plus de portée pour vos activités commerciales.

Développer son identité corporative

Intégrer un nouveau marché impose une gestion particulière des communications, tant à l’interne qu’à l’externe. Les principes et les meilleures pratiques en communication pour aborder les problématiques globales d’une organisation sont influencés par l’appartenance culturelle. Il appartient à l’entreprise étrangère de se plier aux mœurs locales et de se créer une réputation basée sur le contexte local.

Qu’elle vienne de près ou de loin, qu’elle partage la langue locale ou non, une organisation étrangère gagne à faire appel aux services d’une firme de communication et de relations publiques pour faciliter son intégration au marché. Un tel service externe lui permettra de comprendre les grands débats et les particularités de sa terre d’accueil et, du même coup, de ses clients et de ses partenaires potentiels. Pour réussir à l’international, une entreprise doit respecter les règles locales et mettre l’accent sur l’établissement de relations à long terme au sein du nouveau marché pour réellement prendre racine.

octane

Laisser un commentaire