Le Canada inspire la confiance

Selon le Foreign direct investment (FDI) Confidence Index 2015, de A.T. Kearney, le Canada se classe en 4ème place au monde pour la confiance des dirigeants d’entreprises multinationales en tant que destination d’investissements directs étrangers (IDE). C’est la troisième année d’affilée que le Canada se positionne dans le top 4 mondial de ce prestigieux classement.

Le rapport souligne également que le niveau d’optimisme des dirigeants d’entreprises envers les Amériques est au plus haut. Ainsi, en 2015, 35 % des dirigeants ont une opinion plus positive du Canada par rapport à 2014, au 2e rang mondial derrière les États-Unis. Le Canada – et le Grand Montréal – sont donc en excellente posture pour accroître leurs parts d’IDE au cours des prochaines années.

Montréal vue du Pont Jacques Cartier

La confiance des investisseurs : un atout majeur pour la région

L’indice de confiance des investisseurs est un indicateur crucial pour les économies globalisées, autant nationales que métropolitaines, puisqu’il reflète les intentions des grandes entreprises de réaliser des IDE sur un horizon de trois ans.

Cette année, le rapport de A.T. Kearney nous apprend que les deux tiers des entreprises sondées prévoient revenir aux seuils d’investissements directs étrangers d’avant la Grande Récession. La conjoncture pour le Grand Montréal, qui bénéficiera de l’excellente réputation du Canada, de la hausse anticipée des flux d’IDE et de ses nombreux facteurs d’attractivité, est donc des plus favorables pour les prochaines années.

De faibles coûts et un accès privilégié à de nouveaux marchés

Quelques facteurs expliquent cette forte confiance en l’économie canadienne. Tout d’abord, la confiance des investisseurs à l’égard de l’Europe et des pays émergents s’est dégradée en raison du ralentissement économique qu’ont connu ces régions depuis la Grande Récession. De plus, le Canada demeure le pays du G-7 au taux d’imposition marginal le plus faible. Enfin, la signature de deux ententes, soit l’accord de libre-échange avec l’Union européenne et l’accord de promotion et de protection d’investissements étrangers avec la Chine, devraient permettre au Canada d’accroître encore davantage son attractivité après de ces deux marchés stratégiques.

Le Grand Montréal devrait, quant à lui, tirer facilement son épingle du jeu. En effet, l’édition 2015 du FDI Confidence Index identifie les secteurs de l’analyse de données massives et la « predictive analytics », la technologie mobile, le « cloud computing » et la biotechnologie à titre de principales opportunités d’IDE pour les prochaines années. Tous des secteurs phares de l’économie de la région! Comme quoi l’équipe de Montréal International aura beaucoup de pain sur sa planche au cours des trois prochaines années!

Consulter le classement 2016.

Laisser un commentaire