Ajouter

Le gouvernement reconnait l’importance des entreprises étrangères

7 février 2013

En relisant le budget 2013-2014 du gouvernement du Québec, j’ai eu le bonheur de tomber sur la section portant sur les avantages de l’investissement direct étranger. J’ai pensé la partager avec vous puisque l’inclusion d’une telle section dans un budget démontre l’ouverture du gouvernement en place aux investissements étrangers. Ces informations sont souvent méconnues de la population en général. Alors, voici un extrait de la page 26 du document Investir pour assurer notre prospérité du budget 2013-2014.

Les avantages de l’investissement direct étranger

Une source d’innovation

L’investissement direct étranger au Québec s’ajoute à l’investissement des entreprises québécoises et augmente le capital disponible. De plus, cette source de capitaux permet souvent d’obtenir plus de gains de productivité, car les sociétés étrangères investissant au Québec ont généralement une productivité supérieure et des pratiques de gestion nouvelles. L’augmentation de la concurrence qui en résulte incite les entreprises québécoises à innover et à utiliser plus efficacement les technologies.

Les sociétés étrangères investissant au Québec sont souvent de grandes entreprises ou des multinationales. Elles ont une propension plus grande à la recherche et au développement, ainsi qu’à l’innovation. En amenant avec elles des technologies nouvelles ou en les développant au Québec, elles permettent certains transferts technologiques vers l’industrie québécoise.

Un impact sur les entreprises locales

L’investissement direct étranger joue également un rôle important dans la croissance des fournisseurs, dans le développement des industries de pointe ainsi que dans le renforcement des filières stratégiques.

L’arrivée de grands joueurs internationaux amène des emplois et des investissements en technologies de pointe. Elle facilite les échanges et le maillage avec les PME locales. Elle constitue un attrait pour l’arrivée d’autres entreprises.

Cette proximité de joueurs mondiaux peut servir d’effet de levier aux entreprises québécoises, par les occasions qu’offrent leurs besoins en approvisionnement de toutes sortes. En s’insérant dans la chaîne d’approvisionnement de firmes internationales, les entreprises québécoises peuvent se voir ouvrir les portes des marchés à travers le monde.

Francis Langlois, Analyste, Direction des études économiques

Source : Budget 2013-2014, Gouvernement du Québec

Laisser un commentaire