Ajouter

Le Grand Montréal au 14e rang mondial des plus grands centres financiers

Selon le récent classement publié par Z/Yen Group, Montréal se classe maintenant au 14e rang des plus grands centres financiers au monde (sur 88 centres évalués), gagnant ainsi une position par rapport à l’année dernière et sept comparativement à 2015. Londres conserve sa 1re position, devant New York et trois villes d’Asie : Singapour (3e), Hong Kong (4e) et Tokyo (5e). Les villes européennes comme Luxembourg, Genève et Paris se classent respectivement au 18e, 20e et 29e rang.

L’indice Global Financial Centers (GFCI) est un classement des centres financiers internationaux. Il est compilé et publié deux fois par an depuis 2007 et largement cité comme référence sur la compétitivité des centres financiers.

Ce résultat démontre que Montréal inspire confiance et offre aux professionnels de la finance un système bancaire sécuritaire et stable, en plus d’un écosystème dynamique, des infrastructures développées et un bassin de talents important. Carrefour financier de calibre mondial, le Grand Montréal recense près de 100 000 emplois en finance au sein de quelque 3 000 entreprises, 25 000 spécialistes financiers et près de 2 500 professionnels membres de l’Association CFA Montréal. La région compte aussi près de 250 caisses de retraite de tailles variées et un pôle de recherche appliquée sur la retraite.

L’émergence des technologies financières (Fintech) présente également une véritable opportunité pour le développement du secteur. Avec une communauté de startups innovantes dans le domaine et des investissements en capital de risque imposants dans les technologies de l’information et des communications (TIC) de 501 M$ au Québec en 2016 (une augmentation de 76 % par rapport à 2013), le Grand Montréal possède les atouts nécessaires pour favoriser la croissance de son écosystème, comme le souligne une récente étude publiée par EY.

La métropole se positionne aussi comme un pôle d’excellence de renommée mondiale en intelligence artificielle et en mégadonnées, en plus de compter un secteur des TIC vigoureux avec 91 000 travailleurs qualifiés au sein de 5 000 entreprises.

Le budget du Québec 2017-2018 arrive à point pour favoriser le développement des Fintech. Une somme de 1,5 M$ sur deux ans sera allouée à Finance Montréal, la grappe du secteur, pour la création d’un pôle d’excellence dans le domaine des technologies financières. Ce dernier agira comme levier pour renforcer le rôle du Grand Montréal comme centre financier mondial, en plus de stimuler l’innovation dans ce domaine d’avenir.

Laisser un commentaire