Le Grand Montréal, chef de file canadien du Fonds d’excellence en recherche universitaire Apogée Canada

Montréal International (MI) se réjouit de l’annonce de la ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, qui accorde un financement de 213 187 000 millions de dollars sur sept ans à des universités montréalaises. Montréal reçoit ainsi 24 % du budget total des 900 millions de dollars du Fonds d’excellence en recherche Apogée Canada attribué à 13 établissements d’enseignement postsecondaire au Canada. Comme l’illustre le graphique suivant, cette contribution significative confirme à nouveau le rôle du Grand Montréal comme capitale universitaire du Canada.

apogée_blogue

Acteur incontournable de la recherche universitaire, la métropole se démarque particulièrement dans les domaines des mégadonnées, les technologies médicales et les neurosciences. En effet, les initiatives universitaires retenues dans le cadre d’Apogée Canada sont notamment celles de l’IVADO, une alliance de l’Université de Montréal, de Polytechnique Montréal et de HEC Montréal, qui propose une stratégie explorant l’utilisation de l’intelligence artificielle et des mégadonnées. Le premier profil du Big Data au Québec, disponible sur notre site Internet, avait d’ailleurs été préparé par MI plus tôt cette année : http://www.montrealinternational.com/publications/profil-du-big-data-au-quebec/

Grâce à ce financement, Polytechnique Montréal lancera de son côté l’Institut Montréal TransMedTech (MT2) et explorera l’avenir du diagnostic et du pronostic, de l’intervention et des technologies médicales. Quant à l’Université McGill, elle se penchera sur l’amélioration de la santé du cerveau au Canada et dans le monde grâce à son projet Cerveau en santé, gage d’une vie en santé.

Ces projets novateurs d’envergure permettront non seulement de renforcer la position de chef de file du Grand Montréal dans ces secteurs innovants mais aussi d’agir comme leviers de croissance économique. En développant davantage sa capacité scientifique, Montréal va ainsi attirer de nouveaux talents stratégiques, générer de nombreux partenariats de recherche et favoriser l’attraction et la rétention d’entreprises étrangères dans des domaines de pointe. Une excellente nouvelle donc pour l’attractivité et la compétitivité du Grand Montréal à l’international!

Laisser un commentaire