Ajouter

Le Grand Montréal, moteur de la croissance de l’emploi en 2016

Depuis quelques mois, l’économie métropolitaine vit un élan qui se reflète dans les plus récentes statistiques divulguées par Statistique Canada. En 2016, la métropole comptait 83 % des nouveaux emplois créés au Québec et 77 % de ceux à temps plein. Au total, 41 400 emplois à temps plein se sont rajoutés au marché métropolitain du travail.  Le taux de chômage dans le Grand Montréal a atteint 7,8 % en 2016, soit son niveau le plus faible depuis 2008. La dégringolade s’est accélérée en janvier 2017 avec un taux qui se situe désormais à 6,4 %.

Considérant que le Grand Montréal compte pour environ la moitié de la population et de l’économie du Québec, on peut vraiment dire qu’il joue pleinement son rôle de locomotive économique du Québec.

Le plus remarquable dans le récent élan économique que vit la métropole, c’est la qualité des emplois qui y sont créés. Bon nombre de ces nouveaux emplois à temps plein créés en 2016 se retrouvent dans des secteurs de pointe et sont souvent très bien rémunérés. L’intelligence artificielle, le jeu vidéo, les effets visuels et les services informatiques en sont des exemples éloquents qui affichent des taux de croissance de l’emploi remarquables. Dans l’ensemble, la grande famille des technologies de l’information et des communications (TIC) a connu en 2016 une forte augmentation de 4 % de son niveau d’emploi (+ 4 500 emplois).

Poids du Grand Montréal au Québec

graph_blogue

Montréal International (MI) a d’ailleurs pu constater en 2016 un engouement de la part des filiales étrangères à choisir le Grand Montréal et ses secteurs de pointe tels que l’intelligence artificielle (IA), les effets visuels, l’animation, les jeux vidéo et les TIC en général. En effet, l’intelligence artificielle connait aujourd’hui une croissance fulgurante dans la métropole et attire des géants comme Google et Microsoft, qui souhaitent se rapprocher de cet écosystème dynamique et de l’expertise de ses chercheurs. Brad Smith, président de Microsoft souligne d’ailleurs : « Microsoft est très enthousiaste à l’idée de collaborer avec les professeurs, les étudiants et la vaste communauté technologique de Montréal, qui devient rapidement une plaque tournante mondiale pour la recherche et l’innovation dans le domaine de l’IA ».

En 2016, MI a connu une année record au niveau de ses résultats d’investissements étrangers, résultats qui seront dévoilés en avril 2017 dans le cadre de son assemblée générale annuelle. Au nombre des projets d’investissements stratégiques accompagnés par MI au cours des derniers mois se retrouvent ceux, par exemple, des entreprises Cinesite, On Entertainment et CyberConnect2, qui ont contribué à créer de nombreux emplois dans les secteurs des effets visuels, de l’animation et du jeu vidéo. De plus, d’importants projets d’expansion de filiales étrangères ont aussi vu le jour comme celui d’Ericsson, qui a ouvert un troisième centre mondial de TIC de 20 000 mètres carrés à Vaudreuil-Dorion, dans le Grand Montréal. Ces filiales d’entreprises étrangères ont ainsi largement participé à la création de nouveaux emplois en 2016 dans les secteurs de pointe, un atout indéniable pour l’économie du Grand Montréal.

Laisser un commentaire