Ajouter

Le Grand Montréal, parmi les leaders canadiens et nord-américains pour les brevets d’invention détenus et les publications scientifiques

13 février 2013

On associe souvent le Grand Montréal à la haute technologie, à la recherche et développement (R-D) et à l’innovation. Il existe différents indicateurs pour jauger la performance d’une métropole en la matière. L’Observatoire des sciences et des technologies (OST) de l’UQAM, dédié à la mesure de la science, de la technologie et de l’innovation (STI), a compilé à notre demande des données comparatives sur les brevets et les publications pour les principales régions métropolitaines d’Amérique du Nord.

Voici quelques chiffres clés pour le Grand Montréal :

– 1er au Canada pour le nombre de brevets d’invention détenus pour la période 2001-2011
(16 458)

Blog_Graph_brevets

– 7e parmi les 20 plus grandes métropoles d’Amérique du Nord pour le nombre de publications scientifiques par tranche de 100 000 habitants pour la période 2001-2011 (1 869)

– 6e en Amérique du Nord pour le nombre de publications scientifiques rédigées en collaboration internationale par tranche de 100 000 habitants pour la période 2001-2011 (845)

Ces bons résultats témoignent de la présence d’un système d’innovation structuré au Québec et dans le Grand Montréal. Les entreprises et les talents qui s’installent dans la métropole ont accès à de nombreux partenaires potentiels, dotés de connaissances pointues, pour les appuyer dans la réalisation de leurs projets. À titre d’exemple, le Montréal métropolitain est l’une des principales capitales universitaires en Amérique du Nord. On y retrouve 11 établissements d’enseignement universitaire, composés de centres et chaires de recherche de classe mondiale, où s’opèrent de nombreuses collaborations avec le milieu privé.

Finalement, la compétitivité de la fiscalité et des incitatifs offerts par les gouvernements du Canada et du Québec allègent le coût d’exécution d’activités de R-D dans le Grand Montréal. En effet, selon KPMG (2012), la région se classe au 1er rang mondial parmi un groupe de
55 grands centres urbains pour ce qui est de la compétitivité du fardeau fiscal supporté par une entreprise œuvrant en R-D.

Source : Observatoire des sciences et des technologies (OST) de l’UQAM, 2013

Mathieu Lefort, Analyste, Direction des Études économiques, Montréal International

Laisser un commentaire