Ajouter

Le Grand Montréal vise toujours plus haut

001_Visuel-Nouvelle-Bilan

Quiconque regarde la ligne d’horizon du Grand Montréal constate que, depuis quelques années, elle s’étend – en hauteur! Jamais une telle activité immobilière n’a animé la région, du moins, pas depuis le boom des années 1960-70 ayant vu naître plusieurs de ses gratte-ciel emblématiques. Aujourd’hui, les grues chapeautant les chantiers du Roccabella, de la Tour des Canadiens, de l’Icône, de la tour Deloitte ou encore de l’Avenue s’ajoutent aux tours récemment achevées, par exemple Evolo I et II, les condos Altitude et le V Marriott Courtyard. La métropole est en pleine effervescence, impossible d’en douter.

Ce que l’on soupçonne moins, c’est que selon le classement tenu par la firme de collecte de données Emporis*, Montréal se situe aujourd’hui au troisième rang nord-américain avec la construction en cours de 25 gratte-ciel et édifices d’au moins 35 mètres de hauteur, derrière Toronto et New York. En plus de progresser d’un rang par rapport à 2012, elle devance d’autres villes réputées pour leur verticalité, dont Vancouver, Calgary, Chicago, Los Angeles et Houston. Ces nouvelles tours, en plus de modifier considérablement le panorama urbain du Grand Montréal, rehausseront encore davantage le dynamisme de ses quartiers centraux tout en densifiant l’ensemble de son territoire.

Comme on dit, « Sky is the limit » pour la métropole!

Philippe Valentine
Analyste, direction des études économiques

* Veuillez noter que l’accès à la base de données d’Emporis est payant.

Laisser un commentaire