L’effervescence de la communauté montréalaise des startups

Montréal International se réjouit du rapport paru sur l’écosystème des startups qui dresse un premier portrait précis et chiffré sur cette communauté en pleine effervescence ayant d’importantes retombées sur l’économie locale et sur le rayonnement du Grand Montréal à l’international.

La métropole se démarque par la vitalité de ses startups (entre 1 800 à 2 600 startups), un bassin de talent qualifié (environ 8 000 employés), un solide réseau de soutien, des retombées de plus de 700 M$ en production directe et indirecte et des fonds investis en capital de risque de 360 M$ au cours des 5 dernières années. Notons que 22 % d’entre elles disent détenir au moins un brevet et 67 % affirment offrir un produit ou un service répondant au marché des villes intelligentes, ce qui n’est sans doute pas étranger au fait que Montréal ait reçu la prestigieuse mention de Communauté intelligente de l’année 2016 par l’Intelligent Community Forum.

Les startups sont un levier majeur d’innovation et contribuent à la croissance économique du Grand Montréal.  En soulignant le dynamisme de son écosystème, cette étude favorisera assurément l’attraction d’entreprises internationales technologiques à haute valeur ajoutée.

Ce rapport met également en évidence l’importance des talents pour les startups en particulier ceux qui viennent de l’international. En effet, il est établi que pas moins de 41 % des quelque 8 000 employés œuvrant au sein de l’écosystème montréalais des startups sont nés à l’étranger. La disponibilité de talents stratégiques internationaux constitue en fait, selon Montréal International, l’un des principaux enjeux d’attractivité de la métropole.

Cet enjeu a d’ailleurs été abordé à l’occasion du premier Forum de l’attractivité qui a eu lieu le 4 novembre dernier. Les participants à ce Forum, dont faisait partie plusieurs dirigeants de filiales internationales, ont proposé une série de pistes de solutions porteuses en lien avec les recommandations de l’étude sur l’écosystème montréalais des startups, dont notamment les suivantes :

  • Faciliter les processus d’immigration pour les talents internationaux,
  • Faciliter la reconnaissance des compétences et des diplômes étrangers, particulièrement pour la main-d’œuvre qualifiée,
  • Créer un rapprochement entre, d’une part, les entreprises et filiales internationales du Québec inc. et, d’autre part, la communauté des startups, de façon  à favoriser l’innovation et le virage numérique.

Un livre blanc comprenant les principales recommandations issues du Forum et visant à améliorer l’attractivité et la compétitivité internationale du Grand Montréal est en cours de préparation.

Vous pouvez télécharger gratuitement ici le rapport sur l’écosystème des startups réalisé par Credo, en collaboration avec la Fondation OSMO et Startupfest.

Laisser un commentaire