Ajouter

Les étudiants internationaux, moteur de la croissance du bassin d’étudiants universitaires dans le Grand Montréal

Par Daye Diallo
A
nalyste, Affaires économiques et communication marketing – Montréal International

Les étudiants internationaux ont connu une hausse remarquable de 10,3 % dans le Grand Montréal au cours de la dernière année, passant de quelque 30 000 en 2016 à plus de 33 000 en 2017 (voir tableau ci-dessous).

Etudiants internationaux Montreal International

Encore plus important, sans l’apport de ces étudiants internationaux, le bassin total d’étudiants universitaires aurait diminué en 2016-2017.

En effet, les effectifs d’étudiants québécois et des autres provinces du Canada ont connu l’année dernière une baisse de -0,9 %.

En y additionnant les étudiants internationaux, le bassin augmente au total de 0,8 %.

blogue_bassinTaux de croissance des étudiants internationaux dans le Grand Montréal 2016-2017

Source : Bureau de coopération interuniversitaire (BCI), inscriptions universitaires à l’automne 2017, calculs Montréal International. Pour consulter l’ensemble des données du BCI, veuillez cliquer sur le lien suivant.

La forte croissance des étudiants internationaux dans le Grand Montréal en 2017 (10,3 %) peut s’expliquer par différents facteurs :

  • La qualité de Montréal en tant que ville universitaire. Rappelons que Montréal fut sacrée meilleure ville étudiante dans le monde par le classement QS Best Student Cities 2017.
  • Le resserrement des conditions d’immigration aux États-Unis.
  • L’attractivité et le rayonnement particulièrement positif du Grand Montréal à l’international au cours des derniers mois.

À noter qu’à travers son initiative Je choisis Montréal, Montréal International intervient auprès des étudiants internationaux afin d’en convaincre un plus grand nombre de s’établir dans le Grand Montréal une fois leurs études complétées.

[1] Les étudiants totaux du Grand Montréal correspondent à la somme des étudiants nationaux et internationaux.
[2] Les étudiants internationaux sont ceux qui proviennent de l’extérieur du Canada. Ils sont tous inscrits à temps plein à l’université.
[3]Les étudiants nationaux sont composés des étudiants québécois et de ceux provenant des autres provinces du Canada. Ils incluent à la fois ceux inscrits à temps partiel et à temps plein.
Note : En additionnant les étudiants internationaux aux étudiants nationaux inscrits à temps plein seulement, la croissance des étudiants totaux dans le Grand Montréal s’établit à 1,2 % (par rapport à 0,8%).