Les forces du Grand Montréal

De nombreuses réussites ont jalonné les activités de Montréal International (MI) au cours des derniers mois. Voici quelques-uns des arguments qui ont contribué à convaincre des entreprises étrangères à choisir le Grand Montréal.

PCM

La 1ère ville nord-américaine pour les événements associatifs

Le Canada bénéficie d’une excellente réputation sur la scène internationale, par exemple à l’égard de la sûreté du système bancaire canadien ou encore pour la facilité d’y faire des affaires. Le Grand Montréal profite évidemment de cet environnement favorable, ce qui contribue sans doute à attirer touristes, congressistes et voyageurs d’affaires dans la région.

En fait, le spécialiste des destinations internationales Gogobot a positionné Montréal au 2ème rang mondial parmi les villes en émergence en 2016. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la métropole a été, encore une fois, reconnue comme étant la 1ère ville nord-américaine pour le nombre d’événements associatifs en 2014, selon le International Meetings Statistics Report 20151 !

Un environnement d’affaires favorable aux industries de haute technologie

Une proportion de plus en plus forte de l’économie montréalaise se développe dans des secteurs de haute technologie à haute valeur ajoutée. Les grappes en aérospatiale, technologies de l’information et des communications ou encore en sciences de la vie et technologies de la santé constituent des secteurs cruciaux issus de cet écosystème. Et leur avenir s’annonce prometteur !

À titre d’exemple, l’industrie montréalaise de la production de jeux vidéo poursuit sa très forte croissance et constitue le 5e pôle mondial, selon le Game Industry Career Guide (2015). Le vif succès de ce secteur de haut savoir constitue d’ailleurs une excellente démonstration de la pertinence de l’approche sectorielle mise en place par MI et, plus largement, par le gouvernement du Québec.

D’autres pans de l’environnement d’affaires montréalais se démarquent également sur la scène mondiale. C’est le cas de la finance, puisque Montréal est aujourd’hui considéré comme le 17ème plus important centre financier international, selon le Global Financial Centres Index 182. Un statut similaire à celui de Chicago, Boston, Francfort ou encore Dubaï, et même devant le Luxembourg et Shanghai !

Vers une économie du savoir

L’avenir de l’économie du Grand Montréal se développe sous nos yeux et, à notre avis, sa croissance passera de plus en plus par l’économie du savoir, c’est-à-dire des créneaux d’avenir tels le big data, les industries créatives ou encore l’internet des objets. Ainsi, malgré les turbulences de l’économie mondiale, particulièrement dans les secteurs reliés aux ressources naturelles, les Montréalais seront en mesure d’exploiter la ressource la plus abondante dans la région : la matière grise de ses habitants!


SOURCES :

1 : Union of International Associations
2 : Qatar Financial Centre

Laisser un commentaire