Ajouter

Montréal, ville cyclable par excellence

La culture du cyclisme est en vogue dans le Grand Montréal et les autorités gouvernementales l’ont bien compris. Plusieurs initiatives ont été mises en place dans les dernières années pour faciliter la vie aux cyclistes qui sont de plus en plus nombreux. Montréal a même obtenu la première place en Amérique du Nord au classement Bicycle-Friendly Cities 2013 de The Copenhagennize.

Le Bixi, le vélo libre-service, est définitivement une des plus importantes avancés des dernières années. Dans le top 50 des meilleures inventions de 2008 selon le Time Magazine, le vélo ultra-résistant est disponible pour location un peu partout sur l’île de Montréal pour de courts trajets, et ce, à faible coût. Avec plus de 4 millions de déplacement en 2012, le Bixi fait maintenant partie du quotidien des montréalais.

La quantité de voies réservées aux cyclistes ne cesse d’augmenter. Par exemple, début 2013, nous apprenions que le gouvernement du Québec et certaines municipalités de la région de Montréal s’apprêtaient à investir 60 millions de dollars pour relier Oka, sur la rive nord, au Mont Saint-Hilaire, sur la rive sud, par un sentier cyclable de plus de 140 kilomètres.

Est-ce important pour l’attractivité du Grand Montréal ?

Rarement traités sur ce blogue,  les sujets liés à la qualité de la vie demeurent un facteur d’attractivité non négligeable pour attirer des entreprises étrangères. À l’heure de l’économie du savoir, de plus en plus d’entreprises se localisent là où la main-d’œuvre compétente se trouve. Ainsi, il est d’une grande importance pour les métropoles de développer des milieux dynamiques de vie urbaine, de façon à encourager les meilleurs talents à s’y installer ou y demeurer.

Francis Langlois,
Analyste, Direction des études économiques

Laisser un commentaire