Ajouter

7 grappes d’excellence de réputation mondiale

Slider_Industriel_fr

Des grappes industrielles avec des projets mobilisateurs pour une économie innovante

7 grappes industrielles (clusters), qui fédèrent tous les acteurs de leur secteur autour d’objectifs communs et d’actions concertées

  •  Forte concentration de leaders mondiaux, de travailleurs qualifiés et de centres de recherche dédiés
  •  Nombreux investissements étrangers et toujours de nouvelles occasions d’affaires
  • 20 % de l’emploi métropolitain total, soit plus de 400 000 emplois

Les différents secrétariats, organismes dédiés au développement des grappes, supportent les entreprises, notamment :

  • En leur fournissant des forums pour échanger sur les enjeux communs de l’industrie
  • En favorisant la mobilisation de l’ensemble des intervenants clés de leur industrie autour de projets porteurs

Excellence en aérospatiale

Le point de vue du secrétariat de grappe : Aéro Montréal

La région métropolitaine de Montréal regroupe la quasi-totalité de la filière industrielle aérospatiale du Québec. Cela représente une masse critique d’entreprises, d’universités et de centres de recherche qui fait de Montréal l’un des trois grands pôles mondiaux du domaine, avec Seattle et Toulouse.

Le Québec bénéficie de la présence de quatre grands maîtres d’oeuvre qui investissent massivement en R-D. Autour d’eux gravitent plus de 200 entreprises reconnues pour leur flexibilité, leur sens de l’innovation et la qualité de leur main-d’oeuvre, dont une quinzaine d’équipementiers intégrateurs de calibre international.

« Je crois que l’aérospatiale est inscrite dans l’ADN des Montréalais depuis les tout débuts de l’aviation et que cela ne changera jamais. Aujourd’hui, parmi les forces de notre grappe, il y a la concentration des entreprises dans un rayon d’à peine 30 km et la qualité des liens qu’elles entretiennent avec les institutions d’enseignement et le gouvernement. De la conception jusqu’à l’entretien et le service après-vente, en passant par la fabrication et l’assemblage final, la filière aérospatiale québécoise couvre les phases critiques du cycle de vie des appareils. »

Suzanne M. Benoît 
présidente-directrice générale d’Aéro Montréal.
 

Plus de 42 500 travailleurs hautement qualifiés répartis dans 212 entreprises

Un chiffre d’affaires de plus de 12 G$

5,7 % de croissance annuelle entre 1990 et 2012

Le plus grand pôle aérospatial du pays avec

50 % des effectifs
70 % des dépenses de R-D

Un programme d’aide financière pour les initiatives stratégiques en aérospatiale

De nombreux chefs de file internationaux :

  •  Bell Helicopter Textron
  • Bombardier Aéronautique
  • CAE
  • Héroux-Devtek
  • Pratt & Whittney
  • Rolls-Royce
  • et plusieurs autres

Pour en savoir plus, consultez la section aérospatiale

Source : Ministère des Finances et de l’économie du Québec (MFEQ), 2012

 

Excellence en audiovisuel

Le point de vue du secrétariat de grappe : ActionMTL

Partout dans le monde, le Québec est aujourd’hui reconnu pour sa main-d’œuvre à la fois talentueuse et performante. Relevant du Bureau du cinéma et de la télévision du Québec, ACTIONMTL, le secrétariat de la grappe audiovisuelle de Montréal, a été créé en 2012 pour mettre en valeur le potentiel inventif des leaders montréalais du secteur et consolider la place de la métropole parmi les grands centres de production internationaux.

Conciliant charme européen et modernité nord-américaine, Montréal peut aisément prendre l’apparence de n’importe quelle grande ville occidentale et le Vieux-Montréal se prête tout aussi facilement au tournage de films d’époque, deux atouts remarquables.

35 000 emplois dans plus de 500 entreprises

Plus de 250 M$ de retombées économiques directes annuelles

Jusqu’à 44 % d’incitatifs fiscaux sur les services de production 

L’un des plus grands studios de tournage du Canada à 5 minutes du centre-ville

De nombreux chefs de file internationaux en effets visuels :

  • Digital Dimension
  • Framestore
  • Hybride
  • Modus Rodéo FX
  • Mokko
  • et plusieurs autres

Pour en savoir plus, consultez la section Cinéma et télévision

Source : Bureau du cinéma et de la télévision du Québec, 2013

Excellence en finance

Le point de vue du secrétariat de grappe : Finance Montréal

Siège de la bourse canadienne des produits dérivés, Montréal compte parmi les places financières qui montent. D’ailleurs, le volume d’affaires de ce secteur fait aujourd’hui de Finance Montréal une grappe industrielle de premier plan au Québec. Avec Toronto, la métropole québécoise est la seule ville au Canada offrant toute la gamme des services financiers.

En activité depuis 2011, Finance Montréal s’emploie à faire valoir les nombreux atouts de Montréal pour les organisations du secteur, notamment ses coûts concurrentiels, ses crédits d’impôt, son bassin d’étudiants et sa proximité avec les plus grands centres financiers en Amérique du Nord. Dans les prochaines années, les quatre principaux axes de développement de cet écosystème seront les régimes de retraite, les produits dérivés, les technologies financières et le financement de grands projets d’infrastructure.

 

« La prise de conscience de nos forces est récente et nous devons encore travailler sur les perceptions. Parmi nos premières réalisations, il y a la création de l’Institut de la finance structurée et des instruments dérivés et la tenue en 2013 du premier forum FINTECH, consacré aux technologies financières. Nous n’avons pas fini notre ascension. »

Éric Lemieux
directeur général de Finance Montréal et du Centre Financier International de Montréal
 

100 000 emplois dans 3 000 organisations

6,2 % du PIB de la métropole

Le 16e centre financier international selon Global Financial Centres Index 2013 

Un crédit d’impôt remboursable avantageux pour les centres financiers internationaux

Des entreprises performantes :

  • Banque Nationale
  • Banque Royale du Canada
  • Banque TD
  • Caisse de dépôt et placement du Québec
  • Groupe financier BMO
  • Mouvement des caisses Desjardins
  • Standard Life
  • et plusieurs autres

Pour en savoir plus, consultez la section Finance

Source : Statistique Canada, 2012

 Excellence en logistique et transport

Le point de vue du secrétariat de grappe : CargoM

La grappe métropolitaine de logistique et transport de Montréal, CargoM, a fait son apparition en décembre 2012, avec pour ambition de faire de la métropole une plateforme multimodale encore plus reconnue et attractive.

Plaque tournante du transport des marchandises, stratégiquement située au nord-est de l’Amérique du Nord, Montréal bénéficie d’une forte concentration d’entreprises œuvrant dans les quatre modes de transport (aérien, maritime, routier et ferroviaire) et les opérations de transit. On y trouve également un haut niveau d’expertise, une main-d’oeuvre expérimentée et des institutions spécialisées, comme le Centre interuniversitaire de recherche sur les réseaux d’entreprise, la logistique et le transport (CIRRELT), l’Institut international de logistique de Montréal et le Carrefour logistique de HEC Montréal.

« Intermodalité rapide, situation géographique permettant de pénétrer profondément à l’intérieur des terres par bateau, ce qui se traduit généralement par un avantage économique et environnemental, proximité des principaux marchés du continent et facilité d’accès à d’autres marchés majeurs, savoir-faire, Montréal possède de grands atouts pour continuer de s’affirmer dans ce domaine. Il nous reste maintenant à resserrer nos liens et à établir les indicateurs de performance de l’ensemble du secteur pour mieux faire valoir nos avantages concurrentiels globaux. C’est notre priorité. »

Mathieu Charbonneau 
Directeur général de CargoM
 

62 000 emplois dans 4 000 établissements

Une voie d’accès naturelle pour l’Europe

Des réseaux d’infrastructures efficaces, ouvrant sur le marché de l’ALÉNA et ses 460 millions de consommateurs

Les chefs de file :

  • Air Canada
  • Canadien National
  • Canadien Pacifique
  • Groupe Robert
  • Logistec
  • Océanex
  • Purolator
  • Transforce
  • UPS
  • et plusieurs autres

Pour en savoir plus, consultez la section Transport et logistique

Source : Statistique Canada, 2013

Excellence en sciences de la vie et technologies de la santé (SVTS)

Le point de vue du secrétariat de grappe : Montréal InVivo

Montréal se classe parmi les métropoles nord-américaines qui comptent la plus grande concentration d’emplois dans le secteur des sciences de la vie et des technologies de la santé. C’est aussi le seul endroit au Canada, et l’un des rares sur la planète, où une entreprise peut réaliser toutes les phases de la création d’un nouveau médicament, de la recherche fondamentale jusqu’à la commercialisation.

Bientôt, la réalisation de deux méga-hôpitaux, le plus important investissement en infrastructures hospitalières dans le monde à l’heure actuelle, accroîtra encore le rayonnement de cette grappe déjà active dans tous les sous-secteurs de son industrie.

« Ce qui distingue aussi notre grappe, c’est l’esprit de collaboration ouverte et de multidisciplinarité qui règne parmi les différents acteurs de l’écosystème que nous formons, comme en témoigne la création du Consortium québécois sur la découverte du médicament, de l’Institut NEOMED et du Partenariat pour la médecine personnalisée en cancer. Plusieurs projets structurants sont devenus de grandes réussites dans les dernières décennies, et Montréal InVivo va faire en sorte d’en susciter d’autres, notamment dans ses créneaux d’excellence prioritaires. »

Nathalie Ouimet
directrice générale par intérim de Montréal InVivo.
 

45 000 emplois dans 600 établissements

Plus de 12 000 chercheurs et professionnels dans 300 organismes publics et parapublics

Un avantage-coût pour les entreprises du secteur de plus de 14 % par rapport aux métropoles concurrentes

Un fardeau fiscal pour les entreprises de R-D de 2 à 5 fois moins élevé que dans les métropoles concurrentes

Des entreprises de renommée mondiale : 

  • Covidien
  • GlaxoSmithKline
  • Halo
  • Laboratoires Charles River Services
  • Précliniques Montréal
  • Medtronic du Canada
  • Merck
  • Pfizer Canada
  • Pharmascience
  • Quintiles
  • Sandoz Canada
  • et plusieurs autres

Pour en savoir plus, consultez la section sur les sciences de la vie et les technologies de la santé

Source : Statistique Canada, 2012 et Expertise recherche Québec, 2012

 

Excellence en technologies de l’information et des communications

Le point de vue du secrétariat de grappe : TechnoMontréal

Très diversifiée, la grappe des technologies de l’information et des communications (TIC) du Grand Montréal est toujours en forte croissance et devrait continuer de faire l’objet des investissements étrangers les plus élevés dans les prochaines années.

Les secteurs des logiciels et des services représentent environ 50 % de ses activités, ce qui en fait une grappe transversale d’importance ayant des ramifications dans une multitude de secteurs d’activité.

Faisant souvent figure de capitale du jeu vidéo, Montréal compte également parmi les trois plus grands pôles d’excellence mondiaux dans le secteur de l’immersion.

« Nous avons aussi la chance de pouvoir compter sur la mobilisation rapide de nos partenaires quand il s’agit de prendre position ou de participer à des projets structurants comme Montréal Métropole Numérique, qui vise à inscrire Montréal au rang des grandes “Smart Cities” sur l’échiquier mondial. Au chapitre de nos forces, j’ajouterais notre masse critique de grandes entreprises collaborant avec notre vaste bassin de PME, notre bilinguisme et bien sûr notre capacité d’innovation. Nous avons d’ailleurs créé récemment un programme d’accompagnement stratégique et tactique à l’intention des PME les plus prometteuses. »

Lidia Divry
directrice générale de TechnoMontréal.
 

Plus de 92 000 employés qualifiés dans près de 5 000 organisations

25 % de croissance du PIB en TIC entre 2002 et 2012, soit deux fois plus que l’économie

Un chef de file parmi les 20 plus grandes métropoles nord-américaines

1ère pour les coûts d’exploitation des entreprises en TIC

Des incitatifs financiers ciblés et très concurrentiels 

Une concentration de leaders :

  • Bell
  • CGI
  • Google
  • IBM
  • SAP
  • Telus
  • Ubisoft
  • Vidéotron
  • et plusieurs autres

Pour en savoir plus, consultez la section sur les technologies de l’information et des communications 

Sources : Statistique Canada, 2012 et Institut de la statistique du Québec, 2011

Excellence en technologies propres

Le point de vue du secrétariat de grappe : Écotech Québec

Première organisation du genre au Canada, Écotech Québec désigne la grappe des technologies propres du Québec depuis 2009. Ses membres, dont environ 60 % sont établis dans le Grand Montréal, travaillent dans tous les secteurs de l’industrie, contribuant, par exemple, à réduire la consommation d’énergie, à optimiser l’utilisation des ressources ou encore à valoriser les matières résiduelles.

Très axée sur le partenariat et la commercialisation, Écotech Québec a la particularité, notamment, de regrouper à la fois des PME innovantes, des organisations utilisatrices, des investisseurs institutionnels et privés et des centres de recherche spécialisés. La transition vers une économie verte a déjà commencé et la volonté sociopolitique de l’accélérer offre une belle occasion de croissance à tout le secteur.

« Dans notre univers, la clé de la réussite, c’est l’innovation permettant une utilisation plus efficiente des ressources et de l’énergie. Nous formons une grappe transversale, bien structurée et reconnue pour son dynamisme entrepreneurial. Nous avons d’ailleurs été invités à nous joindre au groupe sélect du International Cleantech Network, réseau visant notamment à multiplier les occasions d’affaires entre les grappes de technologies propres les plus performantes. »

Denis Leclerc 
Président et chef de la direction d’Écotech Québec
 

Plus de 450 entreprises novatrices actives dans un ou plusieurs de ces secteurs :

L’énergie (21 %), l’efficacité énergétique (19 %), l’eau (18 %), les matières résiduelles (17 %), la chimie verte (16 %), les sols (15 %), l’air (13 %), l’écomobilité (3 %)

70 % des entreprises de la grappe font affaires à l’international 

Environ 200 regroupements et chaires de recherche

Climat d’affaires favorable :

Le Canada est le 7e pays le plus attractif pour les entreprises en technologies propres selon le World Wildllife Fund et la firme de recherche internationale Cleantech Group

Les chefs de file :

  • Biothermica
  • Magnus
  • Newalta
  • Northex Environnement
  • Odotech
  • SCL Element
  • Sonitec-Vortisand
  • Volts,
  • et plusieurs autres

Pour en savoir plus, consultez la section sur les technologies propres

Source : Écotech Québec, 2013


Consultez également :

• Le pouvoir commercial : Un accès direct au marché nord-américain
• Le pouvoir du capital humain : Un bassin de main-d’œuvre hautement qualifiée
• Le pouvoir économique : Les coûts les plus concurrentiels en Amérique du Nord
• Le pouvoir financier : Une fiscalité avantageuse et des incitatifs taillés sur mesure
• Le pouvoir d’attirer les meilleurs : Une qualité de vie exceptionnelle
• Le pouvoir de vous aider