Ressources naturelles

Ajouter

En un coup d’œil

  • 34 000 personnes travaillent dans le secteur minier
  • 24 mines en opération au Québec et plus de 250 sites d’extraction de ressources minérales à ciel ouvert

Plus grande province du Canada (1 667 441 km2), le Québec est une destination de premier plan pour exploiter une entreprise minière. La province regorge de minerais. En installant leurs bureaux dans le Grand Montréal, les entreprises minières ont accès à une main-d’œuvre hautement compétente en la matière, tout en profitant des coûts d’exploitation les moins chers des 20 plus grandes métropoles nord-américaines.

4 bonnes raisons d’envisager Montréal

1. La grande diversité des minerais présentement produits, notamment le concentré de fer, l’or, cuivre, zinc, nickel, niobium, titane, graphite, platinium et cobalt, fait du Québec un des producteurs miniers les plus importants du Canada, particulièrement pour les minerais métalliques.

2. Le potentiel de développement de l’industrie : le Québec a un fort potentiel pour la découverte de nouveaux sites d’extraction de minerais, déjà exploités dans la province, ou encore de nouvelles substances comme le lithium, les terres rares, le tantale et les diamants.

3. La grande capacité de transformation des minerais sur place : le Québec compte 12 usines de transformation du minerai (excluant les alumineries). Il y a deux fonderies (cuivre et dioxyde de titane), deux raffineries (cuivre et zinc) et 8 usines de ciment, de chaux et d’argile.

4. Les coûts d’exploitation les plus abordables en Amérique du Nord : la compétitivité des incitatifs, des coûts de main-d’œuvre, des espaces industriels et de bureau ainsi que de l’électricité fait du Grand Montréal un lieu privilégié pour implanter une entreprise.

Selon KPMG (2013)

Montréal métropolitain se classe au 1er rang parmi les 20 plus grandes métropoles nord-américaines pour la compétitivité des coûts d’exploitation. Tous secteurs confondus, l’avantage-coût s’élève à plus de 10 % par rapport à la moyenne des 19 autres villes comparées.

 Source: Ministère des Ressources naturelles du Québec


Pour en savoir plus