Ajouter

5 bonnes raisons de s’installer dans le Grand Montréal

1. Le marché du travail dynamique

mtl_mi_tic_sap_13_hr

Avec un taux de croissance de l’emploi de 3,2 % entre 2008 et 2012, le Grand Montréal est la 5e région la plus dynamique des 20 principales agglomérations nord-américaines. La métropole québécoise a été relativement peu touchée par le ralentissement économique mondial des dernières années et poursuit son développement en tablant sur les hautes technologies et la créativité.

Sur le marché du travail, ce dynamisme se traduit par une grande mobilité inter-entreprises, de nombreuses créations de postes et des possibilités rapides d’avancement et ce, à tous les niveaux.

2. Le pouvoir d’achat élevé

Les Montréalais jouissent d’un des pouvoirs d’achats les plus élevés au monde grâce au faible coût de la vie. C’est vrai pour le logement, jusqu’à deux fois plus abordable que dans d’autres villes internationales d’Amérique du Nord ou d’Europe. Mais aussi pour la santé, l’instruction des enfants et les dépenses du quotidien (nourriture, vêtements, etc.).

Acheter une maison, c’est possible!

Le Grand Montréal est au 1er rang des grandes métropoles canadiennes pour la compétitivité du prix de vente des habitations.

Tableau comparatif du coût de la vie (principales villes nord-américaines)

Source : The Economist Intelligence Unit
Note : * La moyenne comprend également les catégories suivantes: Articles ménagers; Soins personnels; Vêtements.

3. La qualité de vie incomparable

Le paradis du plein air

mtl_mi_2filles_assises_gazon_parcVivre dans le Grand Montréal, c’est vivre au vert, même en hiver! La région dispose d’un réseau de 17 grands parcs totalisant près de 2000 hectares et de 1 160 parcs de quartier – dont une centaine dans le centre-ville – qui sont autant d’aires de détente et de loisir pour toute la famille. Il est fréquent de croiser des cyclistes en cravate et des skieurs sur les sentiers du mont Royal, à deux pas des tours de bureaux!

Enfin, plusieurs stations de ski et de villégiature sont situées à moins d’une heure de route du centre-ville, ce qui permet aux Montréalais de profiter facilement des joies de la glisse, mais aussi de la pêche, de la baignade ou du canoë-kayak sur les lacs et les rivières.

Des services publics de qualité

À Montréal, les travailleurs internationaux bénéficient des mêmes avantages sociaux que les citoyens canadiens, parmi lesquels :

  • L’assurance maladie du Québec. En vertu du principe d’universalité du système de santé, tant les citoyens canadiens que les résidents permanents habitant au Québec bénéficient gratuitement des soins médicaux essentiels.
  • L’assurance médicaments du Québec, qui couvre 70 % des coûts des médicaments de base pour ceux qui n’ont pas accès à un régime d’assurance privée offert par l’employeur.
  • L’éducation. De grande qualité, l’enseignement public est gratuit de la maternelle au collège (lycée) pour les résidents du Québec et pour les enfants des travailleurs étrangers détenteurs d’un permis de travail. Le Grand Montréal compte également quatre universités de haut calibre, où les frais de scolarité sont parmi les moins élevés en Amérique du Nord. Enfin, plusieurs établissements scolaires offrent le programme d’études français qui prépare les élèves au baccalauréat.
  • L’assurance emploi, qui peut verser des prestations aux travailleurs temporaires en cas de chômage dans la limite de durée de leur permis de travail.
  • Le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP), qui verse une prestation financière à tous les travailleurs admissibles qui prennent un congé de maternité, de paternité, d’adoption ou parental. Ainsi, le père et la mère d’un nouveau-né ont droit à un congé parental combiné pouvant aller jusqu’à 55 semaines.
  • Les services de garde parmi les plus abordables d’Amérique du Nord. Un programme de places à contribution réduite existe pour les enfants de 0 à 5 ans. Ces places à 7$ par enfant et par jour sont offertes par des centres de la petite enfance (CPE), des garderies subventionnées et des personnes responsables d’un service de garde en milieu familial accrédité.

Note : Les participants au Programme Vacances Travail ne bénéficient pas de ces couvertures et doivent souscrire à une assurance maladie, hospitalisation et rapatriement valide pour la durée de leur séjour.

Des transports en commun efficaces

  • Un réseau de métro qui, avec 70 kilomètres et 68 stations, couvre une grande partie de l’île de Montréal
  • Des réseaux d’autobus bien coordonnés entre les différents quartiers et municipalités
  • Des trains de banlieue qui desservent les villes plus éloignées de la couronne Nord et de la Rive-Sudlouis-bixi
  • Un système de vélos en libre-service, BIXI, qui compte 400 stations et 5 000 vélos. Il permet d’emprunter une bicyclette dans une station, d’effectuer un déplacement et de rapporter le vélo dans n’importe quelle autre station du réseau pour un coût minime. Symbole de la créativité montréalaise et très populaire auprès des habitants, le système BIXI roule maintenant sur trois continents, notamment dans les villes de Londres, Boston, Washington, Melbourne et Minneapolis.

Un transport public et écologique

Avec 427 millions de déplacements par an, le transport en commun contribue au développement durable de la région métropolitaine.

Une vie culturelle effervescente

La curiosité tous azimuts des habitants, le métissage ethnique et la grande concentration d’artistes font du Grand Montréal une destination culturelle de premier plan, une scène en constante ébullition et un laboratoire créatif dont les idées et réalisations s’exportent sur les cinq continents. Qu’on pense notamment au succès du Cirque du Soleil ou de Moment Factory, deux entreprises montréalaises mondialement connues pour leur audace et leur succès.

Du coup, été comme hiver, les amateurs de théâtre, de cinéma, de musique, de littérature et d’art en général ont l’embarras du choix pour nourrir leur passion.

  • Plus de 120 festivals par an, parmi lesquels le Festival international de jazz de Montréal, considéré comme la plus grande fête du jazz dans le monde avec 400 concerts (dont 300 offerts gratuitement en plein air) et 1,5 million de spectateurs; le Festival Juste pour rire, qui attire tout autant d’adeptes avec quelque 2 000 artistes chaque année; les FrancoFolies, dont les 250 concerts (dont 180 en plein air) témoignent de la vitalité de la chanson francophone au pays.
  • Un réseau de 38 musées consacrés à l’art, à l’histoire, à l’artisanat, aux sciences et à la nature, parmi lesquels Le Musée des beaux-arts de Montréal, qui réunit plus de 35 000 œuvres et présente tout au long de l’année des expositions thématiques très prisées des amateurs; Le Musée d’art contemporain de Montréal, qui offre une programmation variée autour de sa collection permanente de 7 000 œuvres et d’expositions temporaires consacrées à des artistes québécois, canadiens et internationaux; Le Biodôme de Montréal, qui reconstitue l’environnement faunique et végétal de certains des plus beaux écosystèmes de la planète; Le Jardin botanique, considéré comme l’un des plus importants au monde avec 22 000 espèces de plantes, 10 serres d’exposition et une trentaine de jardins thématiques; ou Le Centre des sciences de Montréal, véritable laboratoire expérimental pour toute la famille.
  • Une gastronomie de haut niveau reflétant un art de vivre convivial, métissé et créatif. Les magazines Food & Wine et Gourmet ont tous deux couronné Montréal comme une des grandes capitales gourmandes du monde. Tout un hommage… et toute une expérience. En marge des établissements haut de gamme pilotés par de jeunes chefs audacieux, la région regorge de tables à découvrir, de l’établissement chic et classique au restaurent de quartier, en passant par l’adresse branchée au décor post-moderne ou le restaurant ethnique aux saveurs inédites.

4. L’ouverture d’une métropole multiculturelle

mtl_mi_installation_designLe Montréal d’aujourd’hui est une mosaïque culturelle offrant un environnement urbain et une ouverture d’esprit unique en Amérique du Nord. Sa trame sociale, aux confluents des influences européenne et nord-américaine, s’est enrichie au fil du temps d’un nombre important de nouveaux arrivants : près du tiers de la population de la ville de Montréal est né à l’extérieur du Canada.

Chacune des cultures représentées partage un héritage propre, ce qui permet à tout habitant de la région de profiter pleinement de son savoir-faire, de ses produits, de sa gastronomie ou encore de simplement satisfaire une envie de dépaysement en se baladant du quartier chinois à la Petite Italie, en passant par le petit Maghreb et bien d’autres quartiers ethniques. Cette richesse donne aussi à tout expatrié en mal du pays la possibilité de replonger, pour quelques minutes ou quelques heures, dans sa culture d’origine.

5. La sécurité des biens et des personnes

Le Grand Montréal est une région sécuritaire où l’on peut se promener en toute tranquillité. Contrairement à bien des villes nord-américaines, les lieux publics et le centre-ville sont vivants de jour comme de nuit, bien fréquentés et très fréquentables. La criminalité, déjà très faible pour une grande ville, diminue régulièrement depuis 1990. Et, selon Statistique Canada et le FBI, le taux d’homicide est le plus bas des grandes métropoles d’Amérique du Nord.