Le Grand Montréal, champion de la croissance économique au Canada

6 février 2019

Par Daye Diallo,
Analyste, Affaires économiques

Le Grand Montréal a connu une excellente année 2018 en poursuivant sur sa lancée économique de 2017

Avec une croissance réelle de son PIB de 3,6 %, l’économie du Grand Montréal a connu l’une de ses meilleures progressions depuis 20 ans, lui permettant d’enregistrer la croissance la plus élevée parmi les grandes métropoles canadiennes, devant Toronto, Vancouver, Calgary et Ottawa-Gatineau.

Le marché du travail s’y porte également très bien avec un taux d’activité en hausse à 67,5 %, un gain net de 41 000 emplois (+1,9 %) et un taux de chômage baissant d’année en année pour s’établir en 2018 à un creux historique de 6,1 %[1].

Quant aux ventes de détail, elles ont vu la progression annuelle la plus importante des grandes métropoles canadiennes avec une croissance de 7,3 %. L’économie du Grand Montréal tourne à plein régime avec une consommation robuste et des indicateurs économiques au vert.

indicateurs-economiques-site

Sources : Conference Board du Canada, Institut de la statistique du Québec, Port de Montréal et Aéroports de Montréal

 

Le rôle clé de l’international et des technologies de pointe

Cette embellie est également alimentée par une vague d’activités économiques sans précédent en provenance de l’international.

Le nombre d’étudiants internationaux a bondi de plus de 6 % en 2018 et le trafic aérien et maritime ont connu des progressions respectives de 6,9 % et de 9,2 %.

L’équipe de Montréal International (MI) a quant à elle accompagné un nombre record d’entreprises et de travailleurs internationaux ayant choisi de s’établir dans la métropole en 2018. La grande majorité de ces investissements et de ces talents se retrouve dans les domaines de pointe tels que l’intelligence artificielle, le jeu vidéo, les effets visuels, les sciences de la vie et technologies de la santé, l’aérospatiale et les technologies financières.

Depuis deux ans seulement, MI a accompagné plus d’une trentaine de projets en intelligence artificielle, pour des investissements de 500 M$. Parmi les entreprises ayant investi dans la région en 2018, notons Behavox, MegaZebra, QuantumBlack, Scanline VFX, Upgrade et Varian Medical System.

En conclusion, la métropole remplit de nouveau son rôle de locomotive économique du Québec. L’attraction d’investissements directs étrangers et de talents internationaux, ainsi que l’activité économique croissante des secteurs de pointe ont permis à la région de poursuivre son essor économique et sa création nette d’emplois de qualité. Le maintien de cette stratégie d’ouverture sur le monde sera essentiel pour assurer les succès futurs du Grand Montréal.

[1] Le Conference Board du Canada a commencé à publier des données sur les taux de chômage des régions métropolitaines en 1987.