Google mise sur Beauharnois pour son projet de centre de données

10 mai 2021

La multinationale Google annonce son intention d’acquérir un terrain à Beauharnois et de réaliser ses projets de croissance au Québec, qui entraîneront un investissement potentiel de 600 millions de dollars américains, soit environ 735 millions de dollars canadiens, pour l’implantation d’un centre de données informatiques à Beauharnois. Une fois que le projet proposé démarrera, il est estimé que cet investissement potentiel créera près de 30 emplois spécialisés et bien rémunérés lors de la phase d’exploitation.

Afin de rendre possible cette initiative et de répondre aux besoins spécifiques liés à la future construction et à l’exploitation d’un tel centre de données, le gouvernement a procédé à l’exclusion de la zone agricole de terrains représentant une superficie de 62,4 hectares et appartenant à Hydro-Québec.

Des mesures de compensation sont prévues pour atténuer les répercussions de ce projet sur le territoire et les activités agricoles. Elles découlent d’engagements convenus avec l’Union des producteurs agricoles (UPA) et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Ainsi, une superficie équivalente de terrains hors zone agricole appartenant à Hydro-Québec, et voisine aux terrains qu’achètera Google, sera incluse dans la zone agricole pour ensuite être cédée ou confiée à long terme à la Fiducie agricole UPA-Fondaction pour soutenir ses activités visant notamment à préserver le patrimoine agricole québécois.

De plus, le gouvernement du Québec attribuera une contribution financière non remboursable de 3,54 millions de dollars à la Fiducie agricole UPA-Fondaction pour favoriser le démarrage de ses activités. Une aide financière non remboursable de 2,7 millions de dollars sera également versée à la CMM pour assurer la mise en œuvre du Parc métropolitain agricole.

Par ailleurs, afin de souligner l’importance et la pérennité de ses relations avec l’UPA, Hydro-Québec cédera à la Fiducie agricole UPA-Fondaction un terrain d’environ 150 hectares situé à Saint-Stanislas-de-Kostka, dans la région de la Montérégie. Celui-ci permettra d’appuyer le démarrage des activités de la Fiducie.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, en a fait l’annonce aujourd’hui en compagnie du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable des régions de la Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec, M. André Lamontagne, du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable des régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Jonatan Julien, et du député de Beauharnois et adjoint parlementaire du ministre des Transports, M. Claude Reid.

Citations

« Je suis très fier d’annoncer aujourd’hui un futur projet d’envergure pour la région. Il est estimé que le centre de données génèrera ici, à Beauharnois, des emplois bien rémunérés, et ce, lors de la construction et dès la première phase du projet. L’expansion des activités d’une entreprise de l’envergure de Google au Québec confirme notre statut de pôle technologique parmi les plus dynamiques et les plus verts au monde. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation

« La protection du territoire agricole est très importante pour le gouvernement du Québec. Les mesures mises en place pour atténuer les répercussions du projet sur la zone agricole sont sans précédent et témoignent de notre engagement envers la préservation du territoire agricole, qui est à la source de notre autonomie alimentaire et de la vitalité de nos régions. Avec cette entente, c’est le Québec tout entier qui en sort gagnant. »

André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable des régions de la Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec

« L’annonce d’aujourd’hui confirme la capacité du Québec d’attirer des acteurs de classe mondiale dans la nouvelle économie grâce à son énergie propre, renouvelable et abordable. L’implantation de Google entraînera des investissements majeurs, qui permettront de créer de la richesse au Québec, au bénéfice de l’ensemble de la collectivité. »

Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable des régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

« L’idée d’accueillir la multinationale Google et de participer à leurs projets futurs dans Beauharnois suscite une grande mobilisation des acteurs locaux. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous faisons aujourd’hui ce pas de plus pour concrétiser cette initiative d’avenir et revitaliser l’économie régionale, et ce, tout en préservant le dynamisme des activités agricoles dans notre circonscription. »

Claude Reid, député de Beauharnois et adjoint parlementaire du ministre des Transports

« Nous sommes très heureux que Google choisisse l’énergie propre du Québec pour l’aider à atteindre son objectif d’exploiter l’ensemble de ses activités à partir d’énergie renouvelable d’ici 2030. Il s’agit d’une reconnaissance significative du rôle que peut jouer notre énergie dans la décarbonation du continent. »

Sophie Brochu, présidente-directrice générale d’Hydro-Québec

« L’évolution de ce projet est une excellente nouvelle pour notre ville. Depuis quelques années, nous travaillons avec le promoteur pour pouvoir répondre à ses besoins sans effets négatifs pour notre population. La venue de Google à Beauharnois permettra de consolider le développement de notre parc industriel et de travailler à la création d’un pôle technologique en données. »

Bruno Tremblay, maire de la Ville de Beauharnois

« L’entente annoncée avec la Fiducie agricole UPA-Fondaction, en marge de ce projet, est importante pour l’UPA. La mission de la Fiducie est de préserver la vocation des terres agricoles au Québec en vue, notamment, de soutenir les projets d’établissement de la relève agricole. Nous sommes devant une situation exceptionnelle, où pour une première fois, le gouvernement reconnaît de façon concrète la nécessité de maintenir les superficies de notre zone agricole en compensant les pertes de territoire agricole. Augmenter notre autonomie alimentaire ne pourra se faire sans préserver, voire augmenter, nos superficies en culture au Québec. »

Marcel Groleau, président-directeur général de l’UPA

« Montréal International accompagne les diverses branches d’affaires de Google présentes dans le grand Montréal depuis plusieurs années. Le futur projet de centre de données prouve qu’en plus de notre talent créatif et innovant, les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal offrent un environnement propice au développement de nouvelles technologies et de nouveaux savoir-faire qui permettent de réduire notre empreinte carbone. »

Stéphane Paquet, président-directeur général de Montréal International

Faits saillants

  • La Fiducie agricole UPA-Fondaction vise à faciliter l’accès de la relève à des terres agricoles ainsi qu’à préserver le patrimoine agricole québécois, notamment en retirant du marché spéculatif des terres agricoles acquises et en assurant leur conservation et le maintien de leur vocation agricole.
  • Le Parc métropolitain agricole, qui s’inscrit dans le cadre de l’entente de principe conclue entre la CMM, l’UPA et la CDPQ Infra, vise à assurer la vocation et la pérennité du territoire agricole métropolitain. Il stimulera la réalisation de projets démontrant les bonnes pratiques et l’innovation en matière d’agriculture périurbaine. De plus, il permettra le rapprochement des communautés urbaines et rurales en favorisant l’accès du grand public aux terres agricoles et sa participation à des activités éducatives.
  • L’entreprise Google est présente au Québec depuis 2004. Ses bureaux de Montréal pourront compter jusqu’à 1 000 employés, lesquels seront répartis au sein de trois unités d’affaires : Chrome, Cloud et IA. Récemment, l’entreprise s’est d’ailleurs engagée à faire de Montréal l’un de ses trois principaux bureaux au Canada.
  • Le 28 avril 2021, le gouvernement a adopté le décret no 599-2021 concernant l’exclusion de la zone agricole des lots ou de parties de lots requis aux fins de l’implantation d’un centre de données informatiques sur des terrains appartenant à Hydro-Québec et visés par le dossier numéro 420388 de la Commission de protection du territoire agricole du Québec relatif à la demande de la Ville de Beauharnois.
  • Les engagements pris par les diverses parties pour compenser les répercussions du projet sur le territoire et les activités agricoles et, par ailleurs, permettre sa réalisation sont consignés dans un document conclu entre le gouvernement, l’UPA et la CMM et intitulé « Principes convenus visant à atténuer les impacts sur le territoire et les activités agricoles de la réalisation d’un projet de centre de données informatiques à Beauharnois sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal et à soutenir le démarrage de la Fiducie agricole UPA-Fondaction ».
Contact pour les médias Fermer
Element/Shape/Related/Triangle 1 Created with Sketch.
Contactez notre expert(e)

Eve Caron

Conseillère, Relations publiques