Montréal au palmarès mondial des écosystèmes startups?

30 juillet 2019

Alors que la Silicon Valley détient toujours la plus grande concentration mondiale d’entreprises technologiques, on dénombre aujourd’hui trente métropoles à l’avenir prometteur, qui pourraient également atteindre une masse critique d’entreprises et se positionner au palmarès des plus grands hubs mondiaux en matière de startups. La bonne nouvelle? Montréal est dans la course.

C’est l’hypothèse que formule Startup Genome, la référence en matière de recherche et de données sur les startups, dans son tout dernier rapport Global Startup Ecosystem Report 2019. En ce mois du Startupfest, le rendez-vous annuel des entrepreneurs, on se devait de partager la nouvelle!

Montréal : des atouts de classe mondiale  

Montréal offre un écosystème dynamique et une expertise ciblée, avec des incubateurs, des accélérateurs, des investisseurs en capital de risque et des institutions gouvernementales qui ont à cœur le succès des startups. En plus de son environnement d’affaires unique, la métropole est reconnue pour son excellence technologique ainsi que le coût de la vie le plus avantageux des grandes villes du Canada et des États-Unis.[1]

Des expertises sectorielles distinctives

Une force en intelligence artificielle et en big data

Réputée pour son expertise de pointe en intelligence artificielle, Montréal se distingue par son puissant réseau scientifique, qui compte la plus grande communauté universitaire en apprentissage profond au monde. En moins de trois ans, plus de 2 G$ d’investissements ont été annoncés, en plus de la venue de multinationales comme Google, Facebook, Microsoft, Samsung et IBM.

Une force en fabrication de pointe et robotique

Le Grand Montréal est l’une des grandes capitales internationales de l’aérospatiale. Avec plus de 200 entreprises spécialisées, la région forme une grappe diversifiée et innovante, soutenue par des écoles et centres de recherche spécialisés. Les startups locales qui s’illustrent dans ces domaines sont Kinova, Mnubo et Vention, qui ont recueilli chacune un financement de plus de quinze millions de dollars. La métropole se distingue également aux chapitres suivants :

  • 1er écosystème au chapitre du financement obtenu lors des premières étapes de démarrage : 374 000 $ US vs 284 000 $ US en moyenne
  • 2e écosystème (et 1er en Amérique du Nord) ayant connu la plus forte croissance en phase d’expansion internationale
  • 5e pour sa connectivité internationale grâce au nombre important de relations de qualité entretenues avec des fondateurs dans des grands hubs

L’écosystème montréalais, évalué à 3,4 milliards de dollars, est également un lieu privilégié pour les startups spécialisées en recherche. Au moyen de crédits d’impôt avantageux, les entreprises en démarrage peuvent tirer cinq ou six fois plus parti de leurs dépenses en R-D en étant basées à Montréal.

L’analyse est basée sur la collecte de données de plus d’un million d’entreprises, de 150 écosystèmes et d’un sondage effectué auprès de plus de 10 000 dirigeants de startups à travers le monde.

Pour consulter le rapport complet, cliquez ici.

Pour lire le résumé original sur Montréal (anglais seulement)

Source : Startup Genome

[1] CBRE – 2019 Tech Talent Analyzer