Montréal International salue la vision du gouvernement du Québec pour une meilleure synergie d’action à l’international

12 juin 2019

Dans le cadre du nouveau projet de loi en matière d’économie et d’innovation, Montréal International (MI), l’agence de promotion économique du Grand Montréal, appuie la vision stratégique du gouvernement du Québec visant à favoriser une meilleure synergie des actions à vocation économique sur la scène internationale.

« Montréal International salue les objectifs ambitieux du gouvernement du Québec en matière de prospection d’investissements étrangers. Notre équipe réitère son entière collaboration dans l’élaboration et la mise en œuvre du plan de déploiement ainsi que dans l’atteinte des cibles qui seront fixées pour le Québec », a déclaré M. Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International. « Nos actions découlent déjà d’un plan stratégique porteur pour la métropole, doté d’indicateurs de performance précis, et qui repose notamment sur la promotion de nos secteurs de pointe. »

Grâce à une structure organisationnelle agile et axée sur les résultats, MI a accompagné en 2018 plus d’une soixantaine d’entreprises étrangères dans leurs projets d’implantation ou d’expansion, pour des investissements totalisant 2,5 G$, un chiffre qui a plus que doublé en trois ans. Ces résultats, audités par une firme externe et indépendante, ont entraîné la création de près de 6 000 emplois de haute qualité, dotés d’un salaire annuel moyen de 77 000 $, soit 75 % de plus que la moyenne du secteur privé au Québec.

Montréal, meilleure stratégie d’attraction des investissements étrangers

Mentionnons que le Grand Montréal vient tout juste de se hisser à nouveau au sommet des meilleures villes d’avenir des Amériques pour l’attraction des investissements directs étrangers, au classement American Cities of the Future 2019-2020 du prestigieux fDi Magazine. La candidature montréalaise, remplie par Montréal International, rafle plus précisément la 1ère place au Canada et la 3e en Amérique pour sa stratégie d’attraction des investissements directs étrangers, tout juste derrière New York et Chicago.