Les coulisses d’une vidéo audacieuse pour promouvoir Montréal

26 avril 2021

Je suis extrêmement chanceux.

Je vis dans une métropole pour laquelle j’ai un coup de foudre depuis que j’y ai mis les pieds en 2010. J’ai tout de suite été charmé par ce bouillonnement de créativité, par cette culture nord-américaine et européenne, mais surtout par les gens qui rendent le quotidien si agréable.

Puis, il y a le cinéma et les jeux vidéo, deux de mes grandes passions. J’avais beau savoir que « des films » et « des jeux » étaient produits à Montréal, j’ai seulement pris conscience de l’impact mondial de nos studios en travaillant chez Montréal International.

Il était clair pour moi que nous devions rendre hommage à tous ces talents anonymes, et surtout, un hommage à la hauteur de la créativité qui y serait célébrée. Je commençais déjà, dans ma tête, à façonner des scènes possibles et à positionner certains personnages emblématiques dans les rues de Montréal. Mais le défi était de taille. Après tout, Montréal International est un organisme à but non lucratif avec des budgets limités. De plus, chaque personnage, chaque jeu, chaque film fait l’objet d’un contrôle serré. Comment convaincre des géants comme Ubisoft de sortir Ezio d’Assassin’s Creed pour le faire vivre à Montréal?

Une occasion en or pour faire rayonner le Montréal techno-créatif

En 2020, une occasion en or se présente alors que Montréal International doit se doter d’un nouvel outil de promotion pour faire valoir les atouts créatifs de notre métropole auprès des investisseurs étrangers, des entrepreneurs ainsi que des talents et étudiants du monde entier.

On me confie ce projet hautement stratégique -et excitant! Après le dépôt d’un appel d’offres, l’agence de production vidéo BLVD MTL, qui sera acquise au même moment par le studio d’effets visuels Rodeo FX, s’avère être le partenaire de choix pour embarquer dans cette nouvelle aventure et développer un concept à la hauteur de nos ambitions.

Le scénario, qui met le personnage d’Assassin’s Creed au cœur de la vidéo, nous convainc tout de suite par son immense potentiel. Le tournage commence. Afin d’intégrer notre « Ezio national », Rodeo FX opte pour faire jouer en réel les différentes scènes par un comédien. Celui-ci porte une combinaison grise afin qu’aucun vêtement ou cheveu ne vole, ce qui aurait compliqué la post-production. Des capteurs, ou plutôt des indicateurs de position sont également collés à différents endroits du corps afin de faciliter l’animation du personnage par la suite. C’est une technique alternative au MOCAP, moins coûteuse.

Au bout de deux jours de tournage dans des lieux iconiques de Montréal tels que le Stade olympique ou encore la rue Crescent, il était désormais question de trouver les bons personnages à intégrer.

Before Image After Image

 

Before Image After Image

 

Très vite, des choix déchirants s’imposent. Des centaines de personnages de jeux vidéo et de films ont été produits à Montréal. Mais nous devons nous en tenir à sept « heureux élus » qui se fonderont naturellement dans les scènes tournées et qui seront également représentatifs de la diversité des œuvres.

Quand les studios se mobilisent pour célébrer leurs succès

La réponse des studios montréalais a été fantastique. J’ai pu voir de mes propres yeux la mobilisation et la collaboration qui sont au cœur de l’identité montréalaise. Certains studios ont même réussi à convaincre les géants de la production du bien-fondé du projet et ainsi permettre de sortir Batgirl de Gotham pour qu’elle figure au Parc Lafontaine. Ou encore sortir un brachiosaure du Parc jurassique pour le placer au parc Robert-Bourassa.

Les actions de chaque personnage ont été déterminées en collaboration avec les studios, à l’exception d’Ezio, qui a été animé intégralement par Rodeo FX afin d’épouser les mouvements de notre acteur (mais avec l’accord d’Ubisoft). Les studios ont donc littéralement donné de leur temps et travaillé de nombreuses heures afin de fournir les outils adaptés.

Before Image After Image

 

En tout, 18 studios ont contribué à cette minute de célébration. Un mince échantillon quand on sait que Montréal compte plus de 350 studios au sein des industries techno-créatives.

Au risque de me répéter, je suis extrêmement chanceux. J’ai eu le plaisir de piloter ce fabuleux projet et de le façonner selon ma vision, mais sachez que plus d’une vingtaine de personnes à Montréal International ont apporté une contribution au projet. Je me permettrai donc de dire, très humblement, que nous sommes un peu à l’image de l’écosystème créatif montréalais : collaboratifs, talentueux et passionnés!

Voyez le résultat final ci-dessous :

 

Pour Montréal International, merci à

Alan Bakli
Alexandre Lagarde
Christian Bernard
Céline Clément
Cyrille Marcant
Eve Caron
Francis Bouchard
Julien Hénault-Ratelle
Laurence Fouquette-L’Anglais
Maxime Landry
Noémie Lawson
Olivier Rivas
Teodora Toteva
Tinca Stokojnik Prouvost
Yun Li

Pour RODEO FX/BLVD MTL, merci à

Réalisateur : Patrick Boivin
Superviseur VFX : Erik Gagnon
Superviseur on-set : Olivier Barbès-Morin
Superviseur CG : Ricardo Solter
Producteur exécutif : Marc-Antoine Lambert
Productrice VFX : Elise Voyer
Coordonnatrice de production : Audrée-Anne Prieur
Coordonnatrice VFX : Julie Taxil
CMM : Jonathan Asselin
Modeling & Lighting : Ricardo Solter
Animation : Raul Baeza
FX et simulation : Simon Bussière
Compositing : Eddy Chan, Saul Rodriguez
Rotoscopie et peinture numérique : Camille Potvin
Online : Erik Gagnon
Colorisation : Benoît Côté
Production audio : Mélissa Roux et Sophie Champagne
Design sonore et mix : Marc Rémillard