Démarches d’immigration : quelle sont les responsabilités de l’employeur ?

Les étudiants internationaux du Grand Montréal ont la possibilité de travailler pendant leurs études grâce au permis d’études selon certaines conditions, tandis que les diplômés peuvent travailler à temps plein avec un permis de travail post-diplôme, et ce, jusqu’à 3 ans après la fin de leurs études. Ce bassin de ressources encore méconnu des employeurs représente donc une solution intéressante pour répondre aux besoins de main-d’œuvre.

Embaucher des étudiants internationaux pendant les études

Les permis d’études encouragent les étudiants internationaux à acquérir des expériences de travail pour favoriser leur intégration. Ces étudiants ont le droit de travailler hors campus, sans permis de travail supplémentaire. Plus précisément, ils peuvent travailler jusqu’à 20 heures par semaine pendant la session et passer à temps plein pendant les congés scolaires. Certaines conditions doivent être remplies par l’étudiant pour avoir ce droit, notamment celle d’étudier à temps plein dans un établissement reconnu et avoir un permis d’études valide.

Embaucher des diplômés internationaux

Une fois diplômés, les étudiants qui veulent rester au pays pour travailler peuvent déposer une demande directement après les études pour un permis de travail post-diplôme (PTPD). Ce permis leur donne droit de travailler au Canada pendant un maximum de 3 ans (la durée peut varier selon le programme d’études) et pour n’importe quel employeur sans engagement de la part de ce dernier. Vous trouverez donc des candidats hautement motivés et prêts à s’engager auprès d’une entreprise.

Et après?

Diplômés du Québec et détenant une première expérience de travail de 12 à 18 mois, les étudiants étrangers deviennent ensuite admissibles au Programme de l’expérience québécoise (PEQ). Le PEQ est une voie rapide pour immigrer au Québec. Lorsqu’une demande de PEQ est acceptée, le candidat reçoit son certificat de sélection du Québec (CSQ). Si un étudiant n’est pas admissible au PEQ, le Programme régulier des travailleurs qualifiés (PRTQ) pourrait aussi lui permettre d’obtenir son CSQ. Il vise à sélectionner des candidats selon différents facteurs et critères.

Dans les deux cas, le CSQ est la première étape des démarches vers la résidence permanente canadienne.

Un employeur qui veut recruter un étudiant ou nouveau diplômé international n’a donc aucune démarche à faire au niveau de l’immigration. Vos nouvelles recrues vous demanderont simplement une attestation d’emploi pour prouver l’expérience acquise. Toutefois, après l’obtention du CSQ, le travailleur pourrait potentiellement obtenir un permis de travail A75 fermé avant de faire sa demande de résidence permanente; c’est le seul permis de travail pour lequel l’employeur est impliqué.

Contactez-nous si vous êtes à la recherche de nouveaux talents juniors ; notre équipe vous mettra en relation avec les étudiants et diplômés internationaux de Montréal. Affichez gratuitement vos postes sur notre portail de recrutement ou participez à nos cohortes de recrutement sectoriel Vous bénéficierez ainsi d’initiatives de promotion ciblées pour rejoindre les meilleurs candidats.

Contactez notre expert Fermer
enveloppe
Contactez notre expert
enveloppe

Mathieu Lefort

Directeur principal, Talents internationaux